Carême en ligne : Commentaire de l’Évangile du jeudi 13 mars 2014

PNG - 2.7 ko

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 7, 7-12.

Comme les disciples étaient rassemblés autour de Jésus sur la montagne, il leur disait : « Demandez, vous obtiendrez ; cherchez, vous trouverez ; frappez, la porte vous sera ouverte. Celui qui demande reçoit ; celui qui cherche trouve ; et pour celui qui frappe, la porte s’ouvrira. Lequel d’entre vous donnerait une pierre à son fils qui lui demande du pain ? ou un serpent, quand il lui demande un poisson ? Si donc, vous qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus votre Père qui est aux cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent !
« Ainsi, tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites–le vous–mêmes pour eux : c’est la Loi et les Prophètes. »

JPEG - 2.9 ko

Commentaire :

L’une des déclarations les plus connues de Jésus se trouve dans ce passage. Elle est tellement célèbre que plusieurs lui ont donné un nom. On l’appelle la ‘Règle d’or.’ Voyons en quoi elle consiste.

« Ainsi, tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites–le vous–mêmes pour eux : c’est la Loi et les Prophètes. »

Ce verset de l’évangile est communément appelé la Règle d’Or depuis le XVIIè siècle, notamment dans les pays anglo-saxons, (En Angleterre la règle d’or prend une place très importante dans la prédication, en ce siècle très troublé de l’histoire de l’Eglise d’Angleterre).

En Matthieu ce verset termine une série d’exhortions commencée au chapitre 7. La règle d’or constitue la conclusion de l’enseignement central du sermon sur la montagne (Mt 5,7) ;
Elle récapitule en quelque sorte toutes les instructions données sur l’accomplissement de la loi et de la justice nouvelle que propose Jésus

Dans évangile de Luc la règle d’or est placée au cœur d’un passage sur l’amour des ennemis
(Lc 6,27-36).

Les critères du véritable amour sont bien spécifiés dans les deux passages (Mt et Lc) où est incluse la règle d’or. L’absence de colère qui blesse, de jugement qui condamne, le geste qui construit en réponse au geste mauvais, l’amour des ennemis qui va jusqu’au pardon, tels sont les critères d’un véritable amour humain donné ou reçu. Ainsi tout l’enseignement du sermon sur la montagne donne à la règle d’or un contenu nouveau : Tout ce que nous voudrions que nous fassent les hommes, c’est-à-dire ne pas nous blesser par leur colère, ne pas nous juger, nous aimer même lorsque nous sommes leurs ennemis …bref, nous accueillir et nous traiter en Fils du Père, comme le Père nous traite, nous ses enfants.
En effet dans le sermon sur la montagne la motivation de l’agir n’est pas l’ego dans ses besoins intéressés et égocentriques, mais le moi dans ses désirs profonds de créature à l’image de Dieu. Le modèle de l’agir des chrétiens vis-à-vis de leurs et frères et sœurs en humanité, c’est celui de l’agir de leur Père des cieux pour chacun d’eux.

« Pardonnez les uns aux autres, comme Dieu vous a pardonné dans le Christ. Oui cherchez à imiter Dieu puisque vous êtes ses enfants bien-aimés,vivez dans l’Amour ; comme le Christ nous a aimé » – Eph 4, 32 à 5,2). « Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux Lc 6, 36 « 

JPEG - 56.7 ko

Actualités Notre Evêque Paroisses et doyennés Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens