Agenda

Samedi 25 novembre
Entrez en Avent avec les migrants : 25 novembre 2017 (Salles paroissiales - Allonnes)
Samedi 25 novembre
Invitation à la préparation au voyage solidaire : samedi 25 novembre (Maison du Citoyen sous la place des Comtes du Maine)
Accueil > Actualités > Événements > Congrès national de l’Aumônerie catholique des prisons à (...)

Congrès national de l’Aumônerie catholique des prisons à Lourdes

JPEG - 7.6 ko


« Appelés à la liberté. L’insertion : un défi, une espérance » : c’est le thème du congrès de l’aumônerie catholique des prisons, qui a eu lieu du 19 au 21 octobre 2012 à la Cité Saint Pierre, antenne du Secours Catholique à Lourdes et qui réunissaient 500 aumôniers de prison et une centaine d’invités. Les débats en séance plénière se sont déroulés à l’auditorium Padre Pio.
Venus de toute la France, les quelques 500 aumôniers de prison rassemblés à Lourdes comptent dans leurs rangs des prêtres, des religieux ou religieuses, des diacres, mais aussi des laïcs en grande majorité.
L’aumônerie catholique des prisons a pour mission d’être une présence d’Église auprès des personnes incarcérées.
La mission des catholiques engagés auprès de personnes incarcérées s’inscrit dans le message biblique de libération. Elle ne nie pas les difficiles problèmes que posent les prisons et les trop nombreuses personnes victimes de la délinquance. Mais elle s’appuie sur l’idée que toute personne humaine doit avoir devant elle un avenir possible.
Jean Rodhain, fondateur du Secours Catholique et de la Cité Saint Pierre, fut à son époque aumônier général des prisons. Le Secours Catholique a été fondé lors du grand pèlerinage du retour des prisonniers et déportés en 1946 à Lourdes.
La Cité Saint Pierre accueille ce congrès en cohérence avec sa mission : les prisonniers et leurs familles font partie des personnes qui vivent des situations de pauvreté ou d’exclusion.


En vivant sa mission pastorale dans le monde carcéral, l’aumônerie participe à la réinsertion.
La vocation d’une personne détenue n’est pas de rester dans l’oubli derrière les murs, ni de survivre en marge de la société mais bien de se reconstruire et vivre pleinement la famille humaine.


Ce congrès a lieu tous les six ans et réunit tous les aumôniers de France et d’Outre-mer.
Au cours de ce congrès, les participants ont partagé expériences et prospectives autour de 9 thèmes qui disent le quotidien et le projet de l’aumônerie :

  • 1. Le groupe d’aumônerie : un atout pour la réinsertion.
  • 2. La rencontre individuelle : ouverture d’un possible. .
  • 3. Les invités de l’aumônerie : échange avec l’extérieur.
  • 4. Les partenaires : relais de compétences.
  • 5. Le souci des victimes et l’étroit sentier du pardon.
  • 6. Des lieux d’Église ouverts aux marges : utopie ? Possibles ? Expériences ?
  • 7. Vivre ensemble la Bonne Nouvelle : attitudes pastorales. .
  • 8. L’accueil de l’étranger.
  • 9. Le rôle prophétique de l’Église en prison.


A partir de ces thèmes, il y a eu quatre regards chronologiques :

  • l’expérience des personnes détenues
  • la réflexion des théologiens
  • les convictions exprimées par les participants (aumôniers)
  • la réception de ces communications par des responsables et partenaires institutionnels.

_ • Permettre à des personnes incarcérées de retrouver leur liberté dans les meilleures conditions sociales, psychologiques et spirituelles n’est pas un affront fait aux victimes comme certains discours le laissent à penser.
• Servir la reconstruction du lien social et du vivre ensemble dans le respect et la tolérance : une exigence sociale et éthique.

Ce congrès de l’aumônerie catholique des prisons est avant tout un temps fort de réflexion et de recherche pour aider des personnes détenues à retrouver leur liberté dans les meilleures conditions pour elles mêmes et pour la société.
Ainsi plus que la rencontre de ces 500 aumôniers et d’une centaine d’invités, c’est une étape de recherche et de propositions qui s’adresse à l’ensemble de la société.
C’est une exigence sociale, morale et spirituelle.
Nous sommes tous concernés par le devenir de ces hommes et ces femmes aujourd’hui incarcérés qui sont appelés à être, à nouveau demain, pleinement citoyens et pleinement libres. La vraie prise en compte des victimes et la lutte contre la récidive sont à ce prix là.
L’aumônerie ne vise pas d’abord la réinsertion. Son activité est pourtant reconnue jusque dans le code de procédure pénale comme pouvant concourir à la réinsertion.
À travers ses missions à l’intérieur des établissements pénitentiaires, en lien avec ses partenaires,et en s’appuyant sur la parole des personnes détenues qui ont largement été consultées, l’aumônerie catholique des prisons veut faire émerger des propositions pour répondre à cette exigence sociale.

PNG - 141.9 ko
La Vierge Marie à la Cité Saint-Pierre de Lourdes

Actualités Notre Evêque Paroisses et doyennés Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens