Agenda

Samedi 25 novembre
Entrez en Avent avec les migrants : 25 novembre 2017 (Salles paroissiales - Allonnes)
Samedi 25 novembre
Invitation à la préparation au voyage solidaire : samedi 25 novembre (Maison du Citoyen sous la place des Comtes du Maine)
Accueil > Actualités > Événements > Visite pastorale de Mgr Le Saux dans le Saosnois > Coup de projecteur sur le terrain pastoral du Saosnois

Coup de projecteur sur le terrain pastoral du Saosnois

Le secteur de Mamers comprend 7 paroisses (La Fresnaye-sur-Chédouet, Mamers, Marolles les Braults, Neufchatel en Saosnois, Saint Cosme en Vairais, Sainte Marie en Saosnois) – Dangeul (soit 48 communes).
Il s’agit essentiellement d’une région rurale située au nord de la Sarthe assez éloignée des axes de développement mais riche en terres fertiles d’où une longue tradition de production céréalière, et d’élevage.

JPEG - 48.2 ko

La vie de tous les jours
Une forte tradition paysanne demeure, avec des fêtes comme les comices qui rassemblent tout le monde y compris les non agriculteurs. Les retraités sont nombreux dans les divers villages alors que les plus jeunes vont travailler ailleurs. La population stable est surtout composée d’agriculteurs, de retraités et d’artisans. Il est frappant de constater que certaines familles viennent habiter dans les villages pour des raisons économiques sans pour autant souhaiter de réelle attache avec le milieu dans lequel ils sont. D’autres personnes partent vers la région parisienne et Le Mans.
Toute proche d’Alençon qui a toujours été un pôle d’attraction, la région compte une multitude d’activités diverses, surtout de services, mais aussi des entreprises comme, à St Cosme-en-Vairais, ALCOA, fabriquant d’écrous pour l’aéronautique et l’industrie automobile (environ 530 salariés) ou, à Marolles, le groupe SARREL qui est le leader européen de la métallisation électrolytique sur matières plastiques (450 salariés), R.P.C. Beauté (Chromage de plastiques, 250 salariés) ; soit pour Marolles, près de 1000 emplois. Mamers qui a connu les heures de gloire, (Moulinex, Vercelletto) garde aussi quelques entreprises dont Triano (200 emplois) …
A Saint-Vincent-des-Prés, situé entre Mamers, Marolles et Saint-Cosme, la population est passée, en trente ans, de 350 à plus de 500 personnes aujourd’hui. C’est un des rares villages à avoir une population jeune avec peu de retraités.
Les entreprises sont très ouvertes, prêtes à accueillir Mgr Yves Le Saux. Le ‘Club Agir’ de Mamers forme une bonne équipe. Le secteur connaît un réseau de PME, d’artisans et de commerçants bien organisés . Il existe également plusieurs jumelages avec l’Allemagne.

La vie de l’église
Le Père Christian Mamelle travaille avec le Père Jean-Claude Vial, prêtre malgache (l’accueillir a été un vrai bonheur), et le Père Marcel Ménager à Marolles les Braults.

JPEG - 69.8 ko


Les réalités ne sont évidemment pas identiques d’une paroisse à l’autre mais on retrouve des constantes : Par exemple, pour le catéchisme à Marolles les Braults, les jeunes du collège public Jean Moulin (le seul depuis que le collège privé est fermé), ainsi que les enfants des écoles primaires publiques et privées sont pris en charge ; mais il y a des endroits où il n’y a plus rien, faute de catéchistes. Une des difficultés propres à ce secteur tient à ce que certains enfants ne sont présents sur une paroisse qu’une courte période.
Un projet original de rencontre régulière entre les personnes âgées de la maison de retraite et les enfants de 6è est en train de se mettre en place.
Comme partout ailleurs, des initiatives paroissiales se mettent en place avec plus ou moins de bonheur dans tout le secteur. Les choses bougent. On peut noter une « équipe Notre-Dame » sur Mamers, Saint Joseph, sur le grand secteur et de nouvelles équipes Quo Vadis. Chaque mercredi soir, un temps de prière, (Adoration-Vêpres-Messes) est proposé en alternance dans 4 paroisses du doyenné.
Dans les 7 paroisses, les « DIMANCHE AUTREMENT » trouvent leur vitesse de croisière. Par exemple à St Rémy du Val, (paroisse de Neufchatel), après l’accueil autour d’un café entre 9h et 9h20 ; dans les 7 paroisses, les participants se sont partagés en 4 ateliers pour partager autour d’un thème (par exemple, étude de l’affiche Quo Vadis et échanges autour de trois épisodes de Saint Luc –passage du paralytique passé par le toit, l’appel des apôtres et l’annonciation). A propos de l’affiche Quo Vadis une petite fille a dit que les visages et même le pouce avaient l’air joyeux ! Ces échanges sont suivis de la célébration de l’eucharistie avec l’ensemble des paroissiens.
Plusieurs chorales sont source de vitalité. Par exemple, à Saint-Marie-en-Saosnois, une chorale a été à l’origine, dans les années 1980, de la création d’une nouvelle paroisse. Engagement avait été pris alors d’assurer une messe dans chaque église du secteur animée par la chorale d’où l’obligation de tous de se déplacer chaque semaine dans les villages autour de Mamers. Cela a soudé les gens. Les sœurs faisaient office d’animatrices. On pouvait facilement, dans ces années-là, « mobiliser » un prêtre de l’institution Saint Paul. Ce qui n’est plus du tout le cas aujourd’hui : les paroissiens de Saint-Marie-en-Saosnois n’ont plus la messe qu’un dimanche tous les deux mois ! mais Mamers est proche.
Un pèlerinage se déroule à la chapelle Notre-Dame de-Toutes-Aydes le 8 Septembre, fête de la nativité et de la sainte Vierge.
C’est un secteur marqué par la présence de Congrégations religieuses. Les frères de la communauté Saint-Jean ont été présents sur le secteur pendant 14 ans. Ils assuraient des responsabilités pastorales de 5 paroisses du secteur et avaient par ailleurs des fonctions à l’extérieur.
Il en a été de même pour les sœurs de la Providence parties il y deux ans.

JPEG - 52.6 ko


Le secteur a toutefois conservé, à Neufchatel en Saosnois, la maison familiale des sœurs de l’Enfant Jésus, ouverte dès 1958. Ainsi que la communauté des sœurs passionistes à Mamers (5 sœurs sont au Monastère et sept soeurs sont apostoliques) .

MP3 - 12.2 Mo
Interview de seour Marie Gabriele de la congrégation des soeurs passionistes apostoliques sur Mamers
Cliquez sur cette icône pour écouter l’interview durée 12mn


Vie associative et caritative
Un certain nombre de personnes sont engagées dans la vie associative et dans la vie communale tout en ayant des engagements dans l’église. L’Insertion, une soixantaine d’emplois sur le secteur, marche bien.

MP3 - 5 Mo
Interview de Philippe Chevreuil de l’association d’insertion au micro de Colette Mahé pour RCF LE MANS
Cliquez sur cette icône pour écouter l’interview durée 3mn


Il est à remarquer que beaucoup de catholiques sont engagés dans le Secours Catholique, la Conférence Saint-Vincent-de-Paul et autres associations. Depuis plus de 25 ans, il y a une grande cohésion et une bonne entente entre tous, y compris les services municipaux, ainsi qu’une bonne complémentarité avec les services spécialisés du conseil général, de la caisse d’allocation familiale.
La banque alimentaire est gérée, conjointement par le CCAS de la ville de Mamers, le secours catholique, St Vincent de Paul, la Croix Rouge. Chaque association finance ¼ des charges.
Les associations d’aide à la personne et soins infirmiers à domicile, ADMR, familles rurales sont très présentes sur notre secteur pour le maintien à domicile des personnes âgées.
L’association Handicap Amitié propose des rencontres, organise des sorties, crée du lien, veille à l’application des plans d’accessibilité des collectivités.

MP3 - 2.1 Mo
Interview de Mme Chevreuil de l’association Handicap amitiè au micro de Colette Mahé pour RCF LE MANS
Cliquez sur cette icône pour écouter l’interview durée 2mn


Article paru dans la revue diocésaine « Eglise en Sarthe » N° 67 de janvier 2012


Actualités Notre Evêque Paroisses et doyennés Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens