Agenda

Samedi 25 novembre
Entrez en Avent avec les migrants : 25 novembre 2017 (Salles paroissiales - Allonnes)
Samedi 25 novembre
Invitation à la préparation au voyage solidaire : samedi 25 novembre (Maison du Citoyen sous la place des Comtes du Maine)
Accueil > Actualités > Événements > DOSSIER SPÉCIAL DIACONIA 2013 > Diaconia 2013 : Retour sur trois jours de rassemblement fraternel à (...)

Diaconia 2013 : Retour sur trois jours de rassemblement fraternel à Lourdes

Plus de 12 000 personnes, venues de la totalité des diocèses de France, et accompagnées de 86 évêques, ont vécu avec ferveur le rassemblement Diaconia du jeudi 9 mai au samedi 11 mai 2013.

La solidarité organisée au sein de notre diocèse a permis à plus de 50 personnes en situation de précarité ou de fragilité de faire partie de la délégation diocésaine de 116 personnes participant au rassemblement.
Ils sont venus avec le groupe des « Joyeux Fêlés » de la Ferté-Bernard, avec le Secours catholique de la Sarthe, avec la pastorale des personnes handicapées, avec le groupe « Pierre d’Angle » de la Flèche, avec la pastorale des migrants, avec « Marie espérance », avec les jeunes, et bien d’autres encore, avec le désir de vivre « un chemin de fraternité, d’amour et de confiance ».

Pendant ces trois jours, ils témoignent combien « je suis heureux » (Jacques), qu’ il a « du soleil dans le cœur » (Antonio),qu’il est touché « par les paroles entendues » (Daniel), que « ce qui a été dit sur le pardon ça la touche » (Monique). Désormais ils s’interrogent sur comment porter ce témoignage dans leur entourage, dans leur paroisse, et d’y faire vivre la fraternité.
Retour sur trois jours festifs et chaleureux

JPEG - 2.8 Mo

Lancement de la démarche jeudi 9 mai : « Je suis au milieu de vous comme celui qui sert »

JPEG - 150.9 ko
Laurence, du groupe Pierre d’angle de la Flèche

Lors de la cérémonie de lancement, le groupe Place et parole des pauvres, issu de la démarche Diaconia, initiée depuis plus de deux ans, a ouvert le rassemblement Diaconia.
On peut citer Marie-France : « Je me rappelle que sur la porte d’une église, il y avait un tag : Ouvrez les portes. Dieu est à tous. Diaconia peut être le début d’autre chose : réveiller l’Eglise à une autre dimension, une manière de suivre le Christ dans sa manière à Lui d’être avec les plus pauvres. », Alain : « Quand on voit les plus riches, quelquefois on a la haine. Il faut arriver à se dire : ils sont comme nous, ce sont des êtres humains. La réconciliation et le pardon, c’est le chemin de la fraternité. » Et Laurence : « Une manière dont le Christ se met au service des autres, c’est de leur donner la parole. La charité que j’attends, c’est un partage plus qu’un don ».
Lire l’ensemble des témoignages

JPEG - 206.3 ko
Les auteurs et interprète de la chanson « Comme un cri »

Les jeunes par la voix de Charlotte se sont associés à la démarche et disent leur volonté de relever le défi de la fraternité : « Nous souhaitons vous inviter, nous inviter, à vivre pleinement et intensément cette fraternité, et pas seulement pendant le rassemblement. Nous voulons qu’elle soit au cœur de nos vies et que nous en soyons, ensemble, garants. Dépassons les clichés que nous avons les uns vis-à-vis des autres. Faisons en sorte que nos différences nous apparaissent comme des richesses grâce aux rencontres que nous allons faire ici. Déplaçons-nous, chacun dans nos représentations sur les jeunes, sur les pauvres, sur les personnes âgées, sur les migrants etc. pour que le mot « frère » prenne tout son sens. Ensemble, nous relevons le défi de la fraternité.  »

PDF - 104.4 ko
Message des jeunes pour le rassemblement Diaconia
Cliquez sur cette icône pour lire le document

Chacune de ces interventions a été ponctuée par Mgr Bernard Housset, Président du Conseil National pour la Solidarité, comme une validation de l’engagement de l’Eglise en France à changer son regard.

JPEG - 159.9 ko
Etienne Grieu


Le théologien Étienne Grieu a lancé la réflexion des trois jours par deux questions sur soi-même et sur l’engagement au service de l’autre : « Nous pourrions reconnaître que les appels les plus puissants que nous avons entendus venaient souvent de personnes en grande vulnérabilité. », et la troisième question pour l’Eglise : « Les bonnes idées ne viennent pas que d’en haut ; elles viennent quand tout le monde se demande : à quoi ça pourrait ressembler une Eglise au service ? »

PDF - 127.9 ko
Intervention d’Etienne Grieu
Cliquez sur cette icône pour lire le document
JPEG - 158.8 ko
Le Cardinal Sarah

A la fin de la messe de l’Ascension, présidée par le Cardinal Sarah, président du Conseil pontifical Cor unum, Mgr Bernard Housset a lu le message d’encouragement du Saint-Siège à Diaconia, dans lequel on relève notamment : « En s’associant avec les plus pauvres, il s’agit de redécouvrir des expériences prophétiques et pleines de sens. L’Eglise est donc appelée à être dans le monde le signe de la bonté, de la compassion et de la tendresse paternelles de Dieu pour chaque personne. C’est par ce témoignage que les chrétiens coopèrent à la Nouvelle Evangélisation.  » Et le cardinal Bertone, Secrétaire d’Etat, conclut : « Le Pape François encourage tous les fidèles de l’Eglise en France et tous les participants à ce rassemblement, à ouvrir les portes de leurs communautés pour que, animées par le sacrement de l’amour, celles-ci deviennent des lieux de rencontre, de charité, pour tous ceux qui cherchent une main fraternelle. L’Eglise, à la suite du Christ, rejoint et accompagne tous ceux qui sont écrasés par les épreuves de la vie. »

PDF - 221.2 ko
message de la secrétairie d’Etat du Vatican pour le rassemblement Diaconia
Cliquez sur cette icône pour lire le document

Le village de la rencontre : des animations créatives ou spirituelles

JPEG - 178.1 ko
Monopoly des familles

Sur les deux demi-journées, les jeudi et vendredi après-midi, une centaine de spectacles, des rencontres de témoins, des animations créatives ou spirituelles ont attiré des centaines de participants.
On peut citer ainsi « les Migrionnettes », les « Nez’vangiles » la rencontre avec le Père Jean Rodhain : un prophète, l’atelier « mosaïque », l’atelier « Au delà des préjugés », le monopoly des familles.
Certains membres de la délégation diocésaine ont été touchés par les témoignages à la « Maison du livre des fragilités et des merveilles »/ des milliers de témoignages ont été recueillis dans le cadre de la démarche Diaconia. On se souvient que dans notre diocèse, ils ont été rassemblés lors de la fête de la Saint Julien.

JPEG - 155.8 ko
Maison du Livre des merveilles et de fragilités

Ainsi il était possible de lire les récits, de les entendre et de laisser notre cœur et notre âme traverser la vie des hommes et des femmes pour y découvrir le Royaume de Dieu présent aujourd’hui dans notre monde.
Le livre des merveilles et des fragilités de notre diocèse était exposé dans la basilique Saint Pie-X.

« La pierre qu’ont rejeté les batisseurs est devenue la pierre d’angle » : des forums pour construire une Eglise et une société plus fraternelles

JPEG - 187.5 ko
Le signe de croix animé par les Sarthois

Quarante et un forums organisés simultanément le vendredi matin, dont certains ont mobilisé plus de 500 personnes, ont donné un début de réponse sous forme de propositions ou suggestions. Les sujets ont couvert tous les grands domaines de société : l’art, l’emploi, l’économie et la finance, le logement, la précarité, la justice, la place des femmes, l’immigration, l’éducation, le handicap, la santé, le vieillissement et le deuil, …

JPEG - 209.3 ko
témoignages de Cindy et Daniel du groupe Pierre d’angle

Claude Cosnard et les membres de notre délégation animaient à la Cité saint Pierre, le forum 19 « Partager la parole de Dieu avec les pauvres, un chemin de communion »

Un Freeze Mob pour manifester la force de la fraternité

JPEG - 263.9 ko
Freeze Mob près de la grotte

Le vendredi en début d’après midi, un Freeze Mob, a été mis en scène avec 300 jeunes et les 20 000 participants à Diaconia et pèlerins présents à Lourdes. Ils ont été invités à former des sculptures humaines sur le thème de « la fraternité contre l’exclusion », conclu par un Ave Maria de Caccini chanté devant la Grotte. Un Freeze mob est l’immobilisation en silence d’un groupe de personnes pendant une durée déterminée. Par ce geste, les participants voulaient manifester la force de la fraternité contre toute forme d’exclusion. Dans une société où tout va vite, où le « faire » prévaut souvent sur l’« être-avec », s’immobiliser interpelle. L’heure choisie est celle où nous faisons mémoire du Christ en croix aux portes de la ville.

JPEG - 364 ko
Freeze Mob sur l’esplanade

Ce geste s’inspire aussi des Cercles du silence qui se sont développés depuis plusieurs années
en France, en solidarité avec les personnes sans papiers.

Un temps de fête

Les jeunes ont organisé la veillée du vendredi soir pour tous, suivie d’une nuit des veilleurs dans la foi proposant trois lieux de prière, de témoignage et de fête.

JPEG - 244.1 ko


A travers cette veillée les jeunes ont parlé de leur relation avec le monde des adultes et de leurs interrogations sur la foi.
Il n’y avait ni maître ni élève dans cette représentation mais un partage d’expérience où chacun échange à égalité et s’enrichit mutuellement.
Une grand mère et son petit fils entraient dans une église. Un univers qui pose question et réveille les doutes et les interrogations. Avec eux deux, l’assemblée a pris un itinéraire parsemé de dialogues et de chants, de danses et de surprises qui passait par la croix, la mort et la
résurrection du Christ.
Les jeunes ont présenté douze de leurs « mille idées pour l’avenir » :
« Installer des réchauds solaires pour les SDF dans des endroits stratégiques pour que les jeunes puissent les rencontrer et échanger avec eux. »
« Créer des équipes pour des matchs de football avec des personnes différentes. »
« S’informer des situations économiques et politiques des pays en difficulté. »
« Créer un club « pétanque et foi » pour partager la Parole de Dieu. »
« Organiser des clubs de lecture pour ceux qui ne peuvent pas ou plus lire eux-mêmes. »
« Faire des courses groupées pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer »
« Organiser des dîners de quartiers afin de se faire rencontrer les jeunes, les personnes âgées, les personnes handicapées… »
« Organiser des cours de cuisine pour favoriser les échanges intergénérationnels.
L’objectif des jeunes était de faire comprendre et partager leurs vues, d’étonner, de faire réfléchir l’assemblée, dans une ambiance chaleureuse et festive.

JPEG - 221.6 ko
C’est la fête à la fin de la veillée

La veillée s’est terminé au son du chant « Resucito » qui a enflammé les cœurs et fait dansé les grands et les petits.

Lors de la nuit des veilleurs, l’église Sainte Bernadette accueillait une veillée de prière avec la possibilité de recevoir le
sacrement de la réconciliation. Le symbole chrétien du service des frères, le lavement des pieds, a été animée par la communauté de l’Arche.

Samedi 11 mai, le temps de l’envoi : « va trouver mes frères »

JPEG - 157.7 ko
Quelques mots, fruit de rassemblement

Le dernier temps du rassemblement, samedi matin, a permis de faire la synthèse de ce qui a été vécu. A partir de la très grande richesse de ces rencontres, 12 mots ont été retenus. Désormais c’est à chaque participant de porter le témoignage dans son diocèse et d’y faire vivre la fraternité. Le travail effectué dans les forums et les différentes animations a permis la rédaction du message final du rassemblement, qui en appelle à « une société où l’attention au pauvre guide toutes nos actions ».


Actualités Notre Evêque Paroisses et doyennés Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens