Agenda

Samedi 25 novembre
Entrez en Avent avec les migrants : 25 novembre 2017 (Salles paroissiales - Allonnes)
Samedi 25 novembre
Invitation à la préparation au voyage solidaire : samedi 25 novembre (Maison du Citoyen sous la place des Comtes du Maine)
Accueil > Notre Evêque > Homélies et prises de parole > EDITORIAL DU MOIS D’AVRIL 2011 DANS LA REVUE DIOCESAINE

EDITORIAL DU MOIS D’AVRIL 2011 DANS LA REVUE DIOCESAINE

SI DIEU EST BON, POURQUOI LE MAL ?
Nous avons tous été bouleversés par le tremblement de terre
et le tsunami qui a dévasté le Japon, avec pour conséquence
le risque de catastrophe nucléaire. Il y a des milliers de morts
innocents, des milliers des personnes qui ont tout perdu. Que pouvons-nous faire ? Que devons-nous penser de tout cela ?
N’oublions pas la guerre en Libye, la situation de crise en Côte d’Ivoire, mais aussi le séisme en Haïti il y a un an dont les conséquences sont loin d’être terminées.
Nous sommes renvoyés à la terrible question du Mal qui atteint
l’innocent. C’est la question qui traverse la Bible. Si Dieu est bon,
pourquoi le Mal ? Quand il s’agit du mal provoqué par la méchanceté
des hommes, on sait qui est coupable, même si cela ne justifie
rien. Mais lorsqu’il s’agit de catastrophe naturelle, nous avons une
immense difficulté à exprimer quelque chose, sinon notre révolte,
notre douleur, notre compassion. L’heure est à la prière, et à la
solidarité.
En tant que chrétiens, nous sommes invités à nous tourner vers
Jésus, vrai Dieu et vrai Homme, qui vit la passion et
meurt sur la Croix. Il est l’innocent défiguré par la
souffrance. La souffrance et le mal n’ont aucun
sens. C’est le non sens. Nous croyons
que, sur la Croix, Jésus a lié la souffrance
à l’amour. En regardant la
Croix du Christ nous trouvons un
chemin de réponse au sens de
la souffrance.
Si Dieu est bon,
pourquoi le Mal ?
En ce temps où nous nous préparons à célébrer Pâques, victoire du Christ ressuscité
sur la mort, prions pour toutes les victimes des catastrophes et de la
guerre. Demandons au Seigneur d’assister tous ceux qui souffrent et ceux qui
travaillent à soulager leur souffrance.
Je vous invite à reprendre cette oraison du Missel Romain : « Dieu de la vie, tu
veux le bonheur de l’homme. Nous t’implorons quand les forces de la nature
se déchaînent. Qu’elles nous épargnent si c’est possible et ne fassent pas
vaciller notre foi. » l
Monseigneur Yves Le Saux
Evêque du Mans

JPEG - 3.3 ko

Actualités Notre Evêque Paroisses et doyennés Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens