Accueil > Notre Evêque > Homélies et prises de parole > EDITORIAL DU MOIS DE FEVRIER 2012 DANS LA REVUE DIOCESAINE

EDITORIAL DU MOIS DE FEVRIER 2012 DANS LA REVUE DIOCESAINE

Un certain nombre d’entre nous ont participé au colloque sur la constitution conciliaire « Gaudium et spes », joie et espérance. Ce colloque se situe dans la perspective de la célébration du cinquantenaire de l’ouverture du Concile Vatican II. En ouvrant cette assemblée, le Bienheureux Jean XXIII souhaitait qu’elle exprime ce qu’il appelait, en reprenant une formule de Saint Irénée de Lyon, « la jeunesse éternelle de l’Eglise ». Il voulait que le Concile soit la joyeuse proclamation de la bonne nouvelle du Salut à tous les hommes. Pour lui, ce devait être la manifestation de la joie de l’Eglise de connaître le Christ et d’avoir à le faire connaître aux hommes, à tous les hommes.
Le Concile aura bientôt cinquante ans. C’est bien peu au regard des deux millénaires de l’histoire de l’Eglise. Nous sommes encore pleinement contemporains de cet évènement qui demeure une boussole pour notre temps. Il ne dit pas ce que l’Eglise pensait en 1960. Il éclaire les temps d’aujourd’hui.
En nous réappropriant les textes du Concile, nous sommes invités à annoncer le Christ, lumière des nations. En portant avec nos contemporains les joies et les espoirs, les angoisses et les tristesses de notre époque, soyons les témoins de l’amour infini de Dieu pour l’humanité.
Le 2 février, l’Eglise célèbre la présentation de Jésus au Temple. Depuis quelques années, la journée de la vie consacrée est associée à cette fête liturgique. Nous sommes invités à rendre grâce pour le don de la vie consacrée. Je remercie tous les religieux et religieuses, les consacrées pour le Royaume, de leur présence au milieu de nous, pour leur témoignage et leur service.
Le 11 février, l’Eglise fête Notre Dame de Lourdes. C’est aussi la journée mondiale des malades. Nous sommes invités à entourer de manière particulière nos frères et sœurs malades. C’est aussi l’occasion de remercier et de prier pour tous ceux qui sont engagés dans la pastorale de la santé dans notre diocèse.
Nous allons entrer dans le temps du Carême. Encore, nous sommes conviés à nous convertir et à croire en la bonne nouvelle. A la lumière de la Parole de Dieu, n’ayons pas peur de nous laisser éclairer sur les aspects de nos vies qui nécessitent de changer. Allons plus loin dans le partage. Faisons attention les uns aux autres. Que nous entrions dans un plus grand souci les uns des autres au cours de ce Carême.
Le 25 février, à la Cathédrale, nous allons célébrer l’Appel décisif des catéchumènes qui seront baptisés à Pâques. J’ai souhaité que cette célébration soit le temps fort qui marque la deuxième année de « Quo vadis ». Nos nouveaux frères et sœurs ont besoin que nous les entourions. Mais, nous avons aussi besoin de leur témoignage. Ils nous invitent à retrouver la joie de la vie chrétienne. Beaucoup d’entre nous n’ont jamais participé à cette célébration. J’invite donc tous les participants des équipes « Quo vadis » et aussi tous les chrétiens du diocèse à venir prier avec les futurs baptisés de Pâques. Qu’ils soient notre joie et que nous soyons la leur.


Yves Le Saux, évêque du Mans

JPEG - 3.3 ko

Actualités Notre Evêque Paroisses et doyennés Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens