Accueil > Notre Evêque > Homélies et prises de parole > EDITORIAL DU MOIS DE NOVEMBRE 2011 DANS LA REVUE DIOCESAINE

EDITORIAL DU MOIS DE NOVEMBRE 2011 DANS LA REVUE DIOCESAINE

Nous venons de fêter le 25ème anniversaire de la rencontre interreligieuse à Assise. Le 27 octobre dernier, le Pape Benoît XVI s’est lui aussi rendu à Assise pour prier pour la paix. Je ne peux que souligner l’importance de cette démarche pour le dialogue interreligieux et pour la recherche de la paix entre les peuples. Des représentants des différentes religions ont prié chacun à leur tour, pendant que les autres écoutaient et s’unissaient de cœur. Bien souvent, encore beaucoup de gens pensent que les religions engendrent la guerre. En réalité, la recherche de la vérité, le respect de la liberté religieuse, l’ouverture à la dimension transcendante de l’homme, sont les conditions de la paix.
Je voudrais aussi attirer l’attention de tous sur le document publié par le Conseil Permanent de l’Episcopat des Evêques de France intitulé « Election : un vote pour quelle société ? » Nous allons rentrer dans une période de campagne électorale pour l’élection du Président de la République. Les évêques rappellent en premier lieu le devoir que nous avons tous de participer au souci du bien commun, de voter, et de participer à la vie publique, en le faisant non pas de manière affective ou passionnelle, mais de façon réfléchie. C’est pour cela que les évêques ont jugé bon de rappeler quelques éléments de discernement sur des questions fondamentales, comme la justice, l’éducation, la famille, l’accueil des migrants, la question de bioéthique, l’accueil des plus fragiles… Je vous invite tous à prendre connaissance de ce texte.
Nous venons de fêter la Toussaint. Cette fête nous plonge au cœur du mystère de l’Eglise, qui est constituée de ceux qui cheminent encore sur cette terre, de ceux qui sont déjà morts et se purifient encore, et de ceux qui déjà participent à la plénitude de la vie divine, comme nous le rappelle le Concile dans Lumen Gentium. Tous les ans, la fête de la Toussaint nous replace devant notre vocation ultime. Nous sommes tous appelés à la sainteté, c’est-à-dire à tendre à la perfection de la charité. « Demander à un catéchumène : « Veux-tu recevoir le Baptême ? » signifie lui demander en même temps : « Veux-tu devenir saint ? » (Jean Paul II, Novo Millennio Ineunte, n°31) C’est aussi une invitation à la charité entre nous, à la communion des saints, qui dépasse les frontières de la mort. La fête de la Toussaint nous conduit à ne pas oublier que la vie a un sens, que nous sommes faits pour la vie éternelle.
Ensemble, soyons témoins au milieu du monde de l’Espérance qui nous habite, dans cette époque parfois incertaine.


Yves Le Saux
Evêque du Mans

JPEG - 3.3 ko

Actualités Notre Evêque Paroisses et doyennés Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens