Accueil > Notre Evêque > Homélies et prises de parole > Edito de Mgr Le Saux de juillet 2018

Edito de Mgr Le Saux de juillet 2018

Le 28 janvier dernier, j’ouvrais le synode autour de la question : « quelles communautés paroissiales pour aujourd’hui ? » 490 équipes synodales se sont réunies, 3155 participants ont ainsi pu répondre aux diverses questions. L’Assemblée synodale va être convoquée dans les mois à venir. Elle se réunira trois fois pour qu’ensemble, à partir des réponses et réflexions des équipes synodales, nous nous mettions à l’écoute les uns des autres, à l’écoute de l’Esprit-Saint pour discerner ce que Dieu attend de nous. L’enjeu du synode n’est pas d’abord de savoir comment nous allons nous organiser mais comment grandir dans une charité plus rayonnante. Il ne s’agit pas de tout faire mais de faire ce que Dieu attend de nous. La question n’est pas de nous préoccuper de nos organisations internes mais de nous mettre en sortie missionnaire ou plus précisément pour reprendre l’expression du Pape François : « ouvrir les portes pour laisser Jésus sortir » (Audience générale du mercredi 18 novembre 2015).


Je prie tous les jours l’Esprit-Saint et je vous invite à le faire pour que Dieu suscite dans notre diocèse un nouvel élan de sainteté, un nouvel élan missionnaire. J’ai été marqué par la dernière lettre du Pape François sur l’appel à la sainteté, l’appel à ce que tous, nous laissions la charité du Christ se déployer en nous : «  N’aie pas peur de viser plus haut, de te laisser aimer par Dieu et libérer par Dieu. N’aie pas peur de te laisser guider par l’Esprit-Saint. La sainteté ne te rend pas moins humain car c’est la rencontre de ta faiblesse avec la force de la grâce. Au fond comme le disait Léon Bloy, dans la vie, il n’y a qu’une tristesse, c’est de ne pas être saint. » Pape François, La joie et l’allégresse, n°34


Nous entrons dans les mois d’été. J’espère que vous pourrez prendre des temps de vacances. N’oublions pas que beaucoup de nos concitoyens ne peuvent pas se permettre de partir en vacances. Les vacances ont pour but de nous reposer. Je constate que souvent les gens se divertissent mais ne se reposent pas. Le repos, c’est se retrouver avec soi-même, avec les autres, avec Dieu aussi. C’est le temps des relations gratuites, le temps où nous pouvons soigner les relations avec nos proches et nos amis, où nous pouvons aussi soigner notre relation à Dieu. Le repos n’est pas un but en soi, on se repose pour mieux se donner.


Yves Le Saux
Evêque du Mans


Actualités Notre Evêque Ensembles paroissiaux Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens