Accueil > Notre Evêque > Homélies et prises de parole > Editorial de notre évêque dans le numéro de septembre d’ « Eglise en (...)

Editorial de notre évêque dans le numéro de septembre d’ « Eglise en Sarthe »

JPEG - 3.3 ko

Dans nos paroisses, le mois de septembre est le moment où commence une nouvelle année
pastorale. Je vous invite tous à vous donner avec générosité et joie au service de nos frères et sœurs.
Cette année va être riche en évènements pour l’Église universelle, et aussi pour notre diocèse. Du 20 au
29 septembre, je serai en visite ad limina avec les évêques de la province de Rennes, Rouen, Poitiers, Tours et
Bordeaux. De quoi s’agit-il ? Tous les cinq ou sept ans, les évêques sont invités à aller en pèlerinage à Rome pour
prier sur les tombeaux de saint Pierre et saint Paul, et rencontrer le Saint-Père pour manifester la communion avec
lui et l’unité du Collège des évêques. C’est aussi l’occasion de rencontrer ses collaborateurs. Je confie à votre
prière ce moment important.
En octobre prochain, avec toute l’Église, nous allons célébrer le cinquantième anniversaire de l’ouverture
du Concile Vatican II. Déjà, dans le diocèse, nous nous y préparons depuis trois ans avec les différents colloques,
en particulier en janvier dernier, autour de la constitution Gaudium et spes. À cette occasion, le Saint-Père
propose une Année de la Foi qui sera ouverte précisément le 11 octobre, jour anniversaire de l’ouverture du
Concile. C’est aussi dans ce cadre que se déroulera le Synode sur la nouvelle évangélisation et la transmission de
la foi.
Ces évènements viennent rejoindre notre démarche diocésaine « Quo vadis », et celle proposée à
l’ensemble de l’Église de France, « Diaconia ». Ces évènements participent, en réalité, d’un même élan qui doit
traverser la vie du diocèse. Et il me semble qu’il se résume à partir de deux axes fondamentaux.
La centralité du Christ, Jésus, qui est la lumière du monde. Le but de l’Église n’est pas l’Église, mais la
rencontre entre Dieu et les hommes. Il s’agit de placer Jésus au centre de nos vies, d’adhérer au Christ de manière
renouvelée.
La centralité de la personne humaine. « Le mystère de l’Homme ne s’éclaire vraiment que dans le mystère
du Verbe incarné
. » (GS, n° 22). En ce sens, tout sur la terre doit être ordonné à l’Homme comme son centre et
son sommet.
Dès maintenant, préparerons-nous à vivre ces évènements. Nous sommes tous invités, en particulier le
samedi 13 octobre, à nous retrouver à la cathédrale pour célébrer les cinquante ans de l’ouverture du Concile,
l’ouverture de l’Année de la Foi, le lancement de l’année « Quo vadis » et de la démarche « Diaconia ».
Dans la joie d’être chrétien.
Mgr Yves Le Saux, Évêque du Mans


Actualités Notre Evêque Paroisses et doyennés Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens