Accueil > Notre Evêque > Homélies et prises de parole > Editorial de notre évêque dans le numéro de décembre d’ « Eglise en (...)

Editorial de notre évêque dans le numéro de décembre d’ « Eglise en Sarthe »

JPEG - 3.3 ko


Avec six autres évêques français, j’ai eu la grâce de participer au Synode sur la nouvelle évangélisation et la transmission de la foi. Ce fut une expérience ecclésiale forte. Je vous invite à vous reporter à l’interview qui est retranscrite dans ce numéro d’Église en Sarthe et sur le site du diocèse. Après le séjour à Rome, ce fut l’Assemblée plénière des évêques de France à Lourdes. Là encore, je vous invite à lire les discours d’ouverture et de clôture de Mgr André Vingt-Trois.
De ces différentes rencontres, je retiens l’urgence d’être présent auprès du monde de notre temps, auprès de nos contemporains pour les inviter à la rencontre avec le Christ.
Pour signifier ce qu’est la nouvelle évangélisation, le message final du Synode s’arrête sur la rencontre de Jésus avec la Samaritaine. Il n’y a pas d’homme ou de femme qui ne se trouve à un moment de sa vie comme la femme de Samarie près du puits avec une cruche vide, et avec l’espérance de trouver non une quelconque réponse à ses propres désirs, mais la seule qui puisse donner sa pleine signification à l’existence. Comme Jésus au puits de Sichem, l’Église se sent le devoir de s’asseoir aux côtés des hommes et des femmes de notre temps pour rendre le Seigneur présent dans leur vie, pour qu’ils puissent le rencontrer. Car lui seul est l’eau qui donne la vie véritable, la vie éternelle. La Samaritaine, pécheresse convertie, devient annonciatrice du Salut et conduit à Jésus tout son village. C’est cela la nouvelle évangélisation.
Nous sommes invités à recueillir les nouvelles chances d’évangélisation dans le monde d’aujourd’hui. Nous sommes parfois intimidés, déconcertés, angoissés par les mutations profondes de notre époque, et parfois les formes de destruction de notre monde. Mais n’est-ce pas un appel de Dieu, une chance pour retrouver l’essentiel ? Le pape Benoît XVI parle de « décennies qui ont connu une ‘désertification ‘ spirituelle. C’est le vide qui s’est propagé. Mais, c’est justement à partir de l’expérience de ce désert, de ce vide, que nous pouvons découvrir de nouveau la joie de croire, son importance vitale pour nous. Dans le désert, on redécouvre la valeur de ce qui est essentiel pour vivre. » (Homélie d’ouverture de l’année de la foi, 11 octobre 2012)
Dans quelques semaines, nous allons célébrer la fête de Noël. C’est souvent pour beaucoup l’occasion de revenir aux relations, aux questions essentielles de leur vie. Que ce soit pour nous un moment de plus d’intériorité et de plus de solidarité en ces temps où la précarité et la pauvreté touchent tant de familles.
Bon temps de l’Avent, bon Noël à tous.
Mgr Yves Le Saux, évêque du Mans
Retrouvez les discours d’ouverture et de clôture de Mgr A. Vingt-Troiset l’interview de Mgr Y. Le Saux sur le Synode


Actualités Notre Evêque Paroisses et doyennés Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens