Accueil > Notre Evêque > Homélies et prises de parole > Editorial de notre évêque dans le numéro de janvier d’ « Eglise en (...)

Editorial de notre évêque dans le numéro de janvier d’ « Eglise en Sarthe »

JPEG - 3.3 ko


Une nouvelle année commence. J’adresse à tous mes meilleurs vœux. A tous, je souhaite une bonne année.
Pour beaucoup de nos contemporains, l’année s’annonce difficile. Beaucoup sont marqués par la précarité, le chômage, la solitude. Nous ne pouvons pas ne pas y être sensibles. Nous sommes invités au partage, et à renouveler notre attention aux plus fragiles d’entre nous.
Beaucoup sont aussi confrontés à un profond vide intérieur. Le Pape Benoît XVI parle de décennies qui ont connu une désertification « spirituelle ». C’est le vide qui s’est propagé. Mais, c’est justement à partir de l’expérience du désert, de ce vide, que nous pouvons découvrir de nouveau la joie de croire, son importance vitale pour nous. Dans le désert, on redécouvre la valeur de ce qui est essentiel pour vivre.
Nous sommes invités à nous approcher des hommes et des femmes de notre temps, en particulier des plus pauvres et des plus fragilisés, pour réapprendre les choses essentielles. Nous approcher de nos frères et sœurs, pas d’abord pour leur donner quelque chose, mais pour nous laisser transformer par les plus pauvres. Car, dans le visage du pauvre resplendit celui du Christ. C’est cela qui nous est proposé dans la démarche « diaconia ».
Dans les jours à venir, le débat autour du projet de loi intitulé « le mariage pour tous » va s’intensifier. Je ne peux qu’encourager toute personne, croyante ou non, qui pense en conscience devoir manifester son désaccord avec ce projet de loi à le faire.
Entendons aussi l’invitation à vivre la journée mondiale des migrants. Je vous invite à lire l’article rédigé sur le sujet. Des milliers de personnes sont concernées par la migration dans le monde. Nous ne pouvons pas y être indifférents.
Au cours de ce mois de janvier, nous prions aussi de manière plus intense pour l’unité des chrétiens.
Dans le message final du Synode sur la nouvelle évangélisation et la transmission de la foi, nous sommes invités à nous laisser éclairer par l’évangile de la Samaritaine (Jn 4). La rencontre de Jésus avec la Samaritaine nous est donnée comme modèle pour envisager la mission. « Il n’y a pas d’homme ou de femme qui ne se trouve à un moment de sa vie comme la femme de Samarie, près d’un puits, avec une cruche vide et l’espérance de trouver la réalisation de l’aspiration la plus profonde du cœur, la seule qui puisse donner sa pleine signification à l’existence. Comme Jésus au puits de Sychar, l’Eglise aussi ressent le devoir de s’asseoir aux côtés des hommes et des femmes de notre temps pour rendre présent le Seigneur dans leur vie, afin qu’ils puissent le rencontrer, car seul son Esprit est l’eau qui donne la vie éternelle. » (Benoît XVI, discours de clôture du Synode pour la nouvelle évangélisation, 26 octobre 2012)
En cette année, approchons-nous de nos frères, surtout les plus pauvres. Approchons-nous les uns des autres.
Mgr Yves Le Saux, évêque du Mans


Actualités Notre Evêque Paroisses et doyennés Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens