Agenda

Samedi 25 novembre
Entrez en Avent avec les migrants : 25 novembre 2017 (Salles paroissiales - Allonnes)
Samedi 25 novembre
Invitation à la préparation au voyage solidaire : samedi 25 novembre (Maison du Citoyen sous la place des Comtes du Maine)
Accueil > Notre Evêque > Homélies et prises de parole > Editorial de notre évêque dans le numéro de septembre 2013 d’ « (...)

Editorial de notre évêque dans le numéro de septembre 2013 d’ « Eglise en Sarthe »

JPEG - 3.3 ko


Au cours de l’été, près de trois millions de jeunes se sont réunis à Rio de Janeiro autour du Pape François pour les Journées Mondiales de la Jeunesse. Durant ces diverses rencontres avec l’Eglise du Brésil et les jeunes du monde entier, le Pape François a délivré un message simple, vigoureux et exigeant. Je vous propose quelques unes de ces invitations comme perspectives à mettre en œuvre en ce début d’année pastorale.
Dès sa première intervention au sanctuaire d’Apparecida, le Pape a rappelé trois attitudes simples : garder l’espérance, se laisser surprendre par Dieu et vivre dans la joie.
Garder l’espérance. Face au découragement qui pourrait être dans la vie, qui pourrait gagner ceux qui œuvrent pour l’évangélisation ou qui font l’effort de vivre la foi en tant que père et mère de famille, je voudrais dire avec force : ayez toujours dans vos cœurs la certitude que Dieu marche à vos côtés, qu’il ne vous abandonne en aucun moment ! Ne perdez jamais l’espérance. Ne l’éteignez pas dans vos cœurs. Chers frères et sœurs, soyons des lumières d’espérance. Ayons un regard positif sur la réalité.
Se laisser surprendre par Dieu. L’homme ou la femme d’espérance sait que, même au milieu des difficultés, Dieu agit et nous surprend. Il nous demande de nous laisser surprendre par son amour et d’accueillir ses surprises.
Vivre dans la joie. Le chrétien est joyeux. Il n’est jamais triste. Dieu nous accompagne. Le péché et la mort ont été vaincus. Le chrétien ne doit pas être pessimiste ! Il n’a pas le visage d’une personne qui semble dans le deuil permanent. Si nous sommes vraiment amoureux du Christ et si nous sentons combien il nous aime, notre cœur « s’enflammera » d’une joie telle qu’elle contaminera tous nos voisins.
A travers ces diverses homélies qu’il n’est pas possible de reprendre ici, mais que je vous conseille de lire, le Pape a envoyé les jeunes en mission et leur a demandé de vivre à contre-courant. « Jésus n’a pas dit : si vous voulez, si vous avez le temps, allez, mais il a dit : « Allez, et de toutes les nations faites des disciples ». Partager l’expérience de la foi, témoigner la foi, annoncer l’Évangile est le mandat que le Seigneur confie à toute l’Église, et aussi à toi. Où nous envoie Jésus ? Il n’y a pas de frontières, il n’y a pas de limites : il nous envoie à tous. L’Évangile est pour tous et non pour quelques uns. Il n’est pas seulement pour ceux qui semblent plus proches, plus réceptifs, plus accueillants. Il est pour tous. » (Pape François, messe de clôture des JMJ, 28/07/13) « Je vous demande d’être révolutionnaires, je vous demande d’aller à contre-courant ; oui, en cela je vous demande de vous révolter contre cette culture du provisoire. » (Pape François, Rencontre avec les volontaires des JMJ, 28/07/13)
En ce début d’année, prions ensemble que nous soit accordée la joie d’être chrétien, avec l’audace de porter un regard positif sur la réalité. Que nous soit accordé le courage de vivre à contre-courant, d’être assez libre pour ne pas nous satisfaire de la superficialité et de vivre autrement, quitte à ne pas plaire à tous.
Dans la joie de servir nos frères ensemble.


Yves Le Saux, Evêque du Mans


Actualités Notre Evêque Paroisses et doyennés Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens