Accueil > Notre Evêque > Homélies et prises de parole > Editorial de notre évêque dans le numéro de novembre 2013 d’ « Eglise (...)

Editorial de notre évêque dans le numéro de novembre 2013 d’ « Eglise en Sarthe »

<
Nous venons de vivre un beau moment lors des « Journées Essentiel’Mans » qui se sont terminées par la célébration au cours de laquelle a été élevée la croix, œuvre de Goudji, au cœur de la cathédrale. Moment très émouvant.
Des échanges du colloque, il y a beaucoup à retenir, tant leurs contenus étaient d’une grande richesse. Je ne peux que vous inviter à consulter le site internet du diocèse qui donne accès à l’ensemble des interventions. Je relève en particulier la réflexion du cardinal Scola. Dans une société sécularisée, construite sans Dieu, on nous annonçait la fin des religions. En réalité, ce n’est pas exact. Nous sommes aujourd’hui dans une époque post-sécularisée. La sécularisation, c’est fini. Le cardinal nous a invités, pour entrer en dialogue avec nos contemporains, à partir de l’expérience élémentaire commune à tout homme. Tous, nous vivons de la dimension affective (relation avec son épouse ou son époux, avec sa famille, ses amis. Tous nous devons travailler, d’où le drame de ceux qui n’ont pas de travail).Tous nous avons besoin de repos. Pour aimer, pour travailler, pour se reposer, il faut une raison. Que cela ait un sens, une signification. C’est la dimension religieuse qui offre un sens. L’homme est en recherche de sens.
Pour nous chrétiens, les initiatives qui méritent d’être développées sont celles qui manifestent que vivre avec Jésus, dans la communauté chrétienne, humanise et donne sens à tout ce qui nous touche dans la vie simple et commune à tous. Dans les mois qui viennent, nous aurons à recueillir et relire ce que nous avons reçu au cours de ces journées.
Dans la continuité de cette réflexion sur la nouvelle évangélisation, j’insisterai sur deux points. La suite de la démarche « Quo vadis ». Nous allons continuer. L’expérience de se retrouver en petits groupes, de manière gratuite et fraternelle, dans la joie de lire ensemble la parole de Dieu, est essentielle pour l’avenir. Que ces rencontres aient lieu dans le cadre des équipes « Quo vadis », ou de mouvements, ou groupes de prière, peu importe. L’important étant que chacun puisse trouver un lieu fraternel. Au cours des prochains mois, je vous propose de lire des passages des écrits de Saint Paul.
D’autre part, nous avons aussi à mettre en œuvre l’expérience vécue lors de la démarche « Diaconia ». Toutes nos communautés sont invitées à mettre le service du frère, en particulier le plus fragile, au cœur de leur vie. Nous devons aussi laisser une place plus grande à la parole des pauvres. L’Évangile est annoncé aux pauvres et les pauvres annoncent l’Évangile.
Que nous soit accordée à tous une nouvelle ardeur pour être des témoins simples, joyeux, authentiques de l’Évangile.
Yves Le Saux, Évêque du Mans


Actualités Notre Evêque Ensembles paroissiaux Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens