Agenda

Samedi 25 novembre
Entrez en Avent avec les migrants : 25 novembre 2017 (Salles paroissiales - Allonnes)
Samedi 25 novembre
Invitation à la préparation au voyage solidaire : samedi 25 novembre (Maison du Citoyen sous la place des Comtes du Maine)
Accueil > Notre Evêque > Homélies et prises de parole > Editorial de notre évêque dans le numéro d’avril 2014 d’ « (...)

Editorial de notre évêque dans le numéro d’avril 2014 d’ « Eglise en Sarthe »

JPEG - 60.3 ko

Nous avançons dans notre marche vers Pâques. Dans quelques jours, nous célèbrerons la résurrection du Seigneur. Je vous invite à accueillir la miséricorde et la joie.
La miséricorde : cela a été l’intuition forte de la fin du pontificat du bienheureux Jean-Paul II. Nous sommes dans le temps de la miséricorde. L’histoire du XXe siècle a été marquée par des drames terribles, guerres, génocides. Et malheureusement, notre siècle qui s’ouvre reste déchiré par les haines et conflits de toute sorte entre les peuples et entre les individus. Dans son homélie pour la canonisation de sœur Faustine, le 30 avril 2000, le Pape Jean Paul II s’interrogeait : « Que nous apporteront les années qui s’ouvrent à nous ? Quel sera l’avenir de l’homme sur la terre ? Nous ne pouvons pas le savoir. Il est toutefois certain, qu’à côté de nouveaux progrès, ne manqueront pas, malheureusement, les expériences douloureuses. Mais la lumière de la miséricorde divine illuminera le chemin des hommes du troisième millénaire. » Le Pape François insiste lui aussi sur la miséricorde de Dieu.
La miséricorde, c’est le Cœur de Dieu qui se penche sur le drame de la souffrance humaine, sur le drame de la méchanceté humaine et du péché, et qui nous aime au-delà de notre misère, qui accorde son pardon.
Nous sommes invités à l’accueillir dans notre propre vie, à nous laisser guérir par la miséricorde de Dieu, en particulier en recevant, en redécouvrant le sacrement du pardon et de la réconciliation. Le Pape François revient avec force sur ce sacrement en invitant les baptisés à en vivre de manière régulière et en invitant les prêtres à être plus disponible pour proposer ce sacrement.
Nous sommes invités à être nous-mêmes des hommes et des femmes de miséricorde par nos paroles, nos actes, notre bonté. Nous avons tous pour mission de manifester la tendresse et la miséricorde de Dieu.
La joie : la joie de l’Évangile, joie qui naît de l’expérience de la miséricorde. Notre joie n’est pas une joie qui naît du fait de posséder de nombreuses choses. Cela est la joie du monde et elle est éphémère. Mais notre joie naît du fait d’avoir rencontré une personne, Jésus, qui est parmi nous. Elle provient du fait de savoir qu’avec lui, nous ne sommes jamais seul, même dans les moments difficiles, même quand le chemin de la vie se heurte à des problèmes et à des obstacles qui semblent insurmontables. Joie d’être aimé, joie d’être pardonné, joie de la Résurrection, joie de servir nos frères.
En avançant vers Pâques, entrons dans la miséricorde et la joie du Christ, mort et ressuscité.
Yves Le Saux, Évêque du Mans


Actualités Notre Evêque Paroisses et doyennés Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens