Accueil > Actualités > Événements > Dossier spécial : élection du Pape > En direct de Rome, le témoignage de Marc Isnard, séminariste du (...)

En direct de Rome, le témoignage de Marc Isnard, séminariste du diocèse

JPEG - 471.3 ko
Marc Isnard sur la place Saint Pierre à Rome

En direct de Rome, Marc Isnard, séminariste en 5è année au séminaire français de Rome, témoigne de ce qu’il a vécu hier soir sur le place Saint Pierre lors de l’élection de notre nouveau pape François.

Témoignage suite à l’Habemus Papam

A la fin de mes cours, après m’être recueilli à la chapelle du séminaire, où l’adoration perpétuelle avait été mise en place depuis mardi soir, j’ai eu le désir de me rendre place Saint Pierre. Même si la fumée était encore noire, il me paraissait important de vivre l’attente et de prier avec la foule présente. Alors j’y suis allé peu après 18h, il pleuvait des cordes et tout le monde était trempé. Certains attendaient déjà sur la place depuis quatre heures de l’après-midi.

JPEG - 78.9 ko
Apparition de la fumée blanche à 19h05


A la fin de mon chapelet, un peu après 19h, la fumée est apparue. Tout le monde criait : « E’ bianca ! E’ bianca ! » (Elle est blanche, elle est blanche !). Chacun se tournait vers son voisin pour s’assurer qu’il voyait bien blanc comme lui. Mais très rapidement les cloches se sont misent à sonner et la fumée est devenue un véritable panache blanc. Une grande liesse envahit alors la place : tout le monde parlait à ses voisins même sans les connaître. Je me suis retrouvé à côté des jeunes du Centre San Lorenzo qui s’occupe de l’accueil des jeunes tout près de la place Saint-Pierre et qui est tenu par la Communauté de l’Emmanuel. Ces jeunes ont accompagné la ferveur présente sur la place par leurs chants de louange en diverses langues. Puis nous avons vu arriver la Garde Suisse qui a entonné l’hymne du Vatican et celui de l’Italie.
La pluie s’est progressivement arrêtée et la foule a commencé à avancer vers le balcon central de sorte que très vite nous avons été tassés un peu comme dans le métro. Quand les lumières se sont allumées aux fenêtres, il y a eu une clameur dans la foule, le moment de l’annonce et de l’apparition du nouveau Pape se faisait sentir. Immense attention à l’annonce du Cardinal Tauran : « Habemus Papam ! ». Après l’annonce du prénom, il y a eu comme un blanc : qui est-ce ? Personne n’avait vraiment compris et au nom de Bergoglio, certains disaient : « ce doit être un Italien ». Par téléphone, ma sœur m’a annoncé que c’était en réalité un argentin. Quand le Pape est apparu, il a été très applaudi et a parlé directement avec la foule. Quand il a demandé de prier pour lui, un grand silence a rempli la place. Le Saint-Père nous a touché par sa simplicité et nous a fait prier avec les mots que tous connaissent : le Notre-Père et le Je vous salue Marie. Après tout, n’est-ce pas ce qu’on attend avant tout du Pape, qu’il nous conduise avec humilité vers Dieu ?
De retour au séminaire, le Te Deum fut solennellement chanté à la chapelle, suivi de Pierre, tu es Pierre. La soirée s’est terminée pour toute la communauté autour d’un verre en ville offert par le Supérieur !

JPEG - 84.9 ko
Le pape François

Actualités Notre Evêque Paroisses et doyennés Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens