Accueil > Thèmes de l’année > L’Année de la Foi - 2013 > Le Pape François évoque l’année de la Foi

Le Pape François évoque l’année de la Foi

JPEG - 45.1 ko

Jeudi 21 mars, Salle Clémentine, le Pape François a reçu les délégations des autres Eglises et confessions chrétiennes, ainsi que des autres religions, venues pour l’inauguration de son pontificat. Ce fût l’occasion pour lui de revenir sur l’année de la Foi, initiée par son prédécesseur Benoit XVI.

C’est pour moi une joie de vous rencontrer aujourd’hui, a dit le Pape à ses hôtes, les remerciant aussi d’avoir voulu assister à la cérémonie inaugurale de son ministère d’Evêque de Rome, Successeur de Pierre. « Hier matin, pendant la messe...j’ai ressenti de manière pressante la prière pour l’unité de tous les croyants dans le Christ, et vu en même temps une préfiguration de sa pleine réalisation, qui dépend du plan de Dieu et de la sincérité de notre coopération. J’entame mon ministère apostolique en cette année que mon vénéré prédécesseur, le Pape Benoît XVI, avec une intuition vraiment inspirée, a proclamé Année de la foi pour les catholiques. J’entends poursuivre cette initiative, qui je l’espère, sera un stimulant pour le cheminement de foi de chaque fidèle. Il a voulu marquer le cinquantième anniversaire du concile Vatican II, en proposant une sorte de pèlerinage vers ce qui est l’essentiel pour un chrétien : La relation personnelle et la conversion avec Jésus-Christ, Fils de Dieu, mort et ressuscité pour notre salut. Le cœur du message conciliaire est notre désir de proclamer le trésor toujours valable de la foi aux hommes de notre temps. Personne ne peut oublier la place du concile dans le processus œcuménique... L’Eglise catholique considère de son devoir d’œuvrer à l’accomplissement grand mystère qu’est l’unité que le Christ Jésus a ardemment demandé au Père céleste à la veille de son sacrifice... Oui, chers frères et sœurs dans le Christ, sentons nous intimement uni à la prière du Sauveur lors de la dernière Cène, comme à son invocation Ut Unum Sint. Demandons au Père miséricordieux de vivre pleinement la foi que nous avons reçue comme un cadeau le jour de notre baptême, afin de témoigner librement, avec joie et courage. Ce sera le meilleur service que nous puissions rendre à la cause de l’unité chrétienne, un service d’espérance pour un monde encore marqué par les divisions, les rivalités et les conflits... Dans le sillage de mes prédécesseurs, j’ai la ferme intention de poursuivre le dialogue œcuménique...et je vous demande de transmettre mes salutations cordiales et l’assurance de mon souvenir dans le Seigneur aux Eglises et communautés chrétiennes que vous représentez. A tous je demande une prière spéciale pour ma personne, afin que je puisse être un pasteur selon le cœur du Christ ».


Actualités Notre Evêque Ensembles paroissiaux Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens