Accueil > Actualités > Événements > Le futur centre diocésain : un témoignage d’avenir

Le futur centre diocésain : un témoignage d’avenir

Centre de l'Etoile

Mardi 12 février 2013 20:30-21:30

JPEG - 2.1 Mo

Lors de ses voeux, Mgr Le Saux a annoncé les décisions prises quant à notre centre diocésain. Afin d’éclairer les catholiques de la Sarthe sur les étapes du projet, une réunion d’information a eu lieu au Centre de l’Étoile mardi 12 février rassemblant une centaine de personnes.
Une Église qui bâtit est une Église qui croit en l’avenir du message de l’Évangile. Bien loin d’être une négation de nos trente années de vie dans le Centre de l’Étoile, notre diocèse doit s’orienter vers la construction d’un nouveau centre diocésain qui répondra à nos besoins actuels et aux normes d’accessibilité imposées par la législation française.
Cela fait maintenant trois années qu’un comité de pilotage a été nommé par notre évêque afin d’apporter une réponse quant à l’avenir de notre centre diocésain. Ce comité a présenté son projet final aux membres du CDAE (Conseil diocésain des affaires économiques) et au Collège des consulteurs. Ces deux conseils ayant donné leur approbation, Mgr LE SAUX a pu valider ce dossier si important pour notre diocèse, dossier concomitant à la future maison pour nos prêtres âgés.
Le temps d’un audit
Alors que des travaux s’élevant à 1,2 million d’euros étaient présentés en octobre 2009, le diocèse a préféré engager une réflexion de fond sur le Centre de l’Étoile plutôt que d’injecter une telle somme qui n’aurait fait que voiler ou retarder des enjeux plus colossaux.
Un audit immobilier est donc commandé à l’entreprise IDA-CONCEPT. Celle-ci fait l’inventaire des locaux existants et des besoins réels. Il s’avère que le diocèse doit entretenir actuellement 7500 m² entre le Centre de l’Étoile, l’administration diocésaine et les locaux de la rue Triger. Après consultation de tous les intéressés et la mise en rapport avec le projet diocésain de restructuration, notre professionnel en charge de l’audit arrive à la conclusion que nous n’avons réellement besoin que de 3600m².
Divers projets étudiés
Trois projets successifs ont été étudiés. Le premier consistait en une réhabilitation totale du centre diocésain. Cependant le coût faramineux (entre 9 et 14 millions d’euros), dû entre autres à l’exigence des mises aux normes « accessibilités personnes handicapées » de 2015, nous a très vite obligé à abandonner cet axe. Le second projet s’orientait vers la construction d’un nouveau centre sur le terrain actuel et la vente de la majeure partie de la propriété en vue d’une promotion immobilière. Le CDAE s’est opposé à cette option afin de préserver notre patrimoine et le maximum d’espaces verts. C’est donc la troisième option qui a retenu l’attention de notre évêque et de ses différents conseils.
Un avenir assuré
C’est un nouveau bâtiment de 3600m² qui abritera l’ensemble des services, l’administration diocésaine, la radio RCF et la direction diocésaine de l’Enseignement catholique. A cela s’ajouteront le transfert de la librairie Siloé, un lieu de restauration et une salle de conférence de 200 places. Un parking de 160 places accueillera les visiteurs. Même si le diocèse demeure propriétaire de la chapelle actuelle, il a été décidé d’en construire une plus petite au cœur de la nouvelle maison. Nous comptons toujours sur la présence d’une communauté religieuse pour animer ce lieu.
Que devient la maison actuelle ?
Le groupe EMERA se porte acquéreur de notre centre de l’Étoile afin d’y ouvrir une « résidence seniors » ainsi qu’une crèche pouvant accueillir jusqu’à quarante enfants. Toutes les générations auront donc leur place ! Comme le réclame ce concept, des services et commerces ouverts à tous y seront associés : restaurant, coiffeur, kinésithérapeute … Des synergies de fonctionnement sont actuellement étudiées entre cette future résidence et la nouvelle maison diocésaine.
Le financement et le planning
Le coût total avoisinera les 8,5 millions d’euros ce qui, à l’évidence, demeure considérable pour notre diocèse. Un certain nombre de cessions immobilières et l’appel à la générosité de tous devront nous permettre d’aboutir. Nous aurons bien évidemment l’occasion d’en reparler … En tout cela gardons l’espoir, comme l’annonce notre évêque, de la pose d’une première pierre à la prochaine Saint-Julien.
P. Paul-Antoine DROUIN
Vicaire général


Actualités Notre Evêque Paroisses et doyennés Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens