Accueil > Eglise et société > Essentiel’Mans > Les jeunes également au rendez-vous des Journées Essentiel’Mans

Les jeunes également au rendez-vous des Journées Essentiel’Mans

Les Journées Essentiel’Mans n’avaient pas oublier les jeunes du diocèse et ils pouvaient eux aussi vivre la manifestation en participant à la journée du samedi 19 octobre 2013 où un programme leur était dédié au Centre de l’Etoile. Ouverte à tous et alliant fête et spiritualité, cette journée de fête et de partage de la foi avait pour thème : « Annoncer le Christ ».

150 personnes sur « La Route du Bonheur »

JPEG - 148.2 ko
JPEG - 1.7 Mo

150 personnes ont assisté à 15H00 à la dernière représentation de la comédie musicale « La Route du Bonheur » donnée à l’occasion d’Essentiel’Mans par la Cie Missio qui est composée de seize jeunes de l’Aumônerie des Collèges de Beaumont sur Sarthe. Ce spectacle aura été vu au total par un peu plus de six cents spectateurs en quatre représentations.

Fabienne Lafontan, qui anime l’aumônerie des Collèges de Beaumont sur Sarthe et a eu en 2012 l’idée du spectacle, s’est dite, à l’issue de la représentation, « très émue parce que les jeunes donnaient samedi leur dernière représentation. Ce projet de spectacle a été une aventure humaine riche et extraordinaire, notamment parce que son objectif premier a été atteint : que les jeunes témoignent de leur foi et la partage. Une expérience inédite qui s’inscrit parfaitement dans la Nouvelle Évangélisation. Le spectacle est en effet un formidable vecteur de cohésion sociale et de transmission de la foi. Cette représentation dans le cadre des Journées Essentiel’Mans avait toute sa place et je suis ravie que le public ait répondu présent. »

JPEG - 109.5 ko

C’était sans soute la première fois qu’une comédie musicale, interprétée par près de vingt jeunes du diocèse, était produite au Centre de l’Etoile où ont retenti dès 15H00 les chansons et musiques de Leonard Cohen, Jean-Claude Gianadda , Alan Menken et Richard Sherman.

JPEG - 102.4 ko


En présentation du spectacle, Marie Jauffret, responsable du Pôle Jeunes, soulignait : « Ce spectacle créé dans le cadre de l’année de la Foi est un vrai spectacle d’évangélisation qui est servi par des jeunes croyants généreux qui ont à cœur d’être des missionnaires. Je suis touchée que les jeunes aient répondu présents à l’invitation du Pôle Jeunes et particulièrement touchée de voir également autant d’adultes présents ayant fait le choix cet après-midi de quitter les tables rondes pour vivre la Nouvelle Evangélisation avec les talents et les espoirs de la prochaine génération qui, avec ce spectacle, nous montre qu’elle ne manque ni d’audace, ni d’imagination, ni d’entrain. »

Julien Chesneau, auteur et metteur en scène du spectacle, confie que, en rejoignant le diocèse, l’artiste qu’il est n’avait pas du tout imaginer que le spectacle et la liturgie pouvaient ainsi cohabiter et que ce projet lui a permis de faire un belle expérience : « Le spectacle et l’Église ont des choses formidables à raconter ensemble. Le spectacle peut et doit contribuer à la Nouvelle Évangélisation par ses formes les plus diverses : danse, chant, théâtre, comédie musicale, concerts... ». Suite à ce projet inédit, deux autres aumôneries du diocèse l’ont contacté depuis pour mettre en place des projets similaires qui sont en réflexion. Pour Julien, « l’envie ne manque pas mais le temps, malheureusement, oui ! Cependant l’idée de créer une troupe de théâtre diocésaine d’évangélisation serait à creuser. Cela existe déjà dans plusieurs diocèses. »

Rencontre avec les Petites sœurs de l’Agneau

PNG - 184.6 ko

Une soixantaine de personnes est restée pour rencontrer les Petites Sœurs de l’Agneau et entendre leur témoignage à l’issue de la représentation, à laquelle les sœurs avaient tenu à assister.
Mendiantes de la Trinité Sainte, elles ont parlé de leur vie qui comporte trois aspects : une vie à la fois fraternelle, contemplative et missionnaire.
« Assises aux pieds du Seigneur, nous gardons la Parole de Dieu en nos cœurs, avec la Vierge Marie. Cette Eau vive de la Parole de Dieu, nous la puisons au Cœur transpercé de Jésus en Croix, dans l’Eucharistie quotidienne, dans l’Adoration eucharistique et les grandes liturgies de l’office divin, de jour et de nuit, dans cette vie contemplative qui nous révèle le mystère de l’Agneau. »
Elles ont répondu aux nombreuses questions suscitées par leur émouvant témoignage notamment sur leur vie de pauvreté et de mendicité.
A l’issue de la rencontre, de nombreux participants ont pris la direction de l’Eglise Sainte Jeanne d’Arc pour la veillée organisée par les Frères de Taizé.


Actualités Notre Evêque Paroisses et doyennés Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens