Accueil > Les Pôles du diocèse > Pôle Jeunes > Retour sur les évènements passés > « Ma première fois à Taizé » : Claire témoigne

« Ma première fois à Taizé » : Claire témoigne


 

70 lycéens du diocèse du Mans ont rejoint 3000 jeunes à Taizé durant 5 jours des vacances de la Toussaint (du dimanche 28 octobre au jeudi 1er novembre). Cette proposition a été une véritable aventure à la découverte de l’autre qui leur a permis de revenir à l’essentiel. En effet, se rapprocher de Jésus et avancer dans sa foi se fait par les plus petits actes de la vie quotidienne : prier en communion avec d’autres jeunes, prendre des temps de réflexion sur la Bible, faire des rencontres, partager avec des amis, ou encore vivre en toute simplicité. C’est ce dont Claire nous témoigne :

JPEG - 548.6 ko
Les jeunes des diocèses du Mans et de Laval

"Deux cars, remplis de jeunes en questionnement face à leur foi, quittent Le Mans le dimanche 28 octobre à 7h du matin pour arriver à Taizé en milieu d’après midi. Ainsi nos compères se retrouvent un peu perdus en pleine campagne de Bourgogne à décharger les cars.

D’ailleurs, le montage des tentes et l’installation dans les dortoirs sont rapidement expédiés afin de revenir à l’essentiel (car après tout c’est la raison pour laquelle nous sommes venus à Taizé : revenir à l’essentiel) entre autre : le goûter ! En effet, le thé de Taizé est réputé dans le monde entier pour son goût plutôt “particulier”. Et, étant donné le fond de l’air glacial, un peu de chaleur n’est pas de refus.)

Aussitôt le bol en main, la magie s’opère : les cœurs s’ouvrent et les langues se délient, la conversation s’engage avec le voisin de droite ou de gauche, qu’il soit un manceau fière d’être sarthois, une parisienne pure souche ou bien un Allemand à l’anglais très approximatif, quelle importance ? Puisque c’est Dieu qui nous rassemble ici, dans ce tout petit village de Taizé. Un esprit de convivialité s’installe et le partage commence, chacun brulant de témoigner de sa propre expérience de chrétien. Car c’est ça la richesse de Taizé, un rassemblement oécuménique de jeunes de toutes nationalités qui permet de prendre en considération des avis divergents pour mieux appréhender les questions des jeunes liées à leur foi.

JPEG - 355.6 ko
Temps de partage en diocèse


La première prière du soir est la plus impressionnante du fait du nombre d’individus présents. Alors que nous nous trouvons à peut être 400 ou 500 jeunes assis sur la moquette (ce qui représenterait déjà des records d’affluence à la messe dominicale dans nos paroisses), les cloisons coulissantes se relèvent et immédiatement, 3000 jeunes nous entourent chantant avec conviction un “Bless the Lord my soul” (Benis le Seigneur mon âme) méditatif. Différentes voix s’élèvent mais reste une certaine harmonie significative de ce qu’a surement voulu créer Frère Roger en fondant la communauté en 1940. Les chants s’enchaînent passant sans difficulté de l’anglais à l’espagnol sans oublier les langues mortes et même les non latinistes sont dans l’obligation de s’y mettre (Hé bien voilà, vous vouliez savoir à quoi servait les cours de latin, vous êtes servis !).

Les veillées notamment celle de la Croix et de fête de la Toussaint anticipée sont des moments forts de Taizé.

JPEG - 308.2 ko
Veillée de la Croix
JPEG - 300.5 ko
Veillée de la Toussaint

Dans les jours qui suivent, nous nous laissons porter par ces 3 prières quotidiennes qui rythment nos diverses activités et deviennent de formidables temps de partage et de communion entre la centaine de frères de la communauté et les lycéens.
Les diverses activités, hormis les tâches consacrées à la vie en communauté (chacun met la main à la pâte pour faire la vaisselle, le ménage…), sont l’introduction biblique et les carrefours. Ces deux temps ont pour vocation de nous apporter la nourriture spirituelle nécessaire à notre réflexion. Des sujets polémiques divers et variés lancent des débats passionnés à n’en plus finir nécessitant parfois même un arbitrage extérieur. Cet exercice nous oblige à remettre en cause nos acquis et à construire un raisonnement logique qui servira de fondement à chaque individu pour bâtir sa propre foi : Pourquoi l’Église pense-t-elle cela ? Et moi qu’est ce que j’en pense ?

Les réponses aux questions ne viennent pas toujours d’elles mêmes, il faut chercher, se renseigner et surtout oser demander. C’est pourquoi les frères étaient à l’écoute des jeunes à la fin de la prière du soir. Ce temps d’échange privilégié entre des personnes ayant choisi une vocation forte auprès du Christ et d’autres encore en recherche paraît essentiel et représente la force de ce qui est proposé aux lycéens venant à Taizé.

JPEG - 396.9 ko
La source, lieu de recueillement

Nous avons été nourri comme des rois : de l’amour et de la parole de Dieu. Et aujourd’hui, nous sommes prêts à rayonner et à témoigner de notre foi au quotidien."

Sur le chemin du retour les jeunes témoignent


Actualités Notre Evêque Paroisses et doyennés Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens