Accueil > Actualités > Événements > Dossier spécial : La visite pastorale à Parigné l’Evêque et au Grand (...) > Mercredi 20 février : rencontre avec les enfants du caté et le monde (...)

Mercredi 20 février : rencontre avec les enfants du caté et le monde médical


 

Mgr Yves Le Saux a commencé cette journée par la rencontre avec l’équipe de l’aumônerie du Centre médical Georges Coulon, recontre qui s’est déroulée à la maison paroissiale du Grand Lucé dés 9h30.
Aprés une présentation de l’équipe, constituée de Soeur Marie-Louise qui intervient sur l’hopital, et Marie-Lou et Paul Toupin sur la maison de retraite, Soeur Marie Thérese Ligot a retracé l’histoire du Centre médical et de cette présence d’Eglise sur ce lieu, où elle a été seule en mission durant de nombreuses années, avec ensuite l’élaboration d’un projet d’aumônerie.
Dans le monde de la santé, les personnes hospitalisées ont besoin de soins qui compertent présence et soutien.
Avec le personnel soignant, le service d’aumônerie veut répondre aux attentes des personnes rencontrées. Il veut répondre aux besoins humains, sprirituels et religieux des malades pendant leur hospitalisation. L’aumônerie se trouve ainsi insérée dans tout un faisceau de relations possibles avec les soignants et les familles des malades.
Pour le service d’aumônerie, trois mots clé, que ce soit avec le malade, le personnel ou les familles et autres relations du malade :
- Présence
- Respect
- Ecoute

JPEG - 2 Mo
Rencontre avec l’aumônerie du Centre Georges Coulon


L’aumônerie, au service de la personne souffrante, est un service d’Eglise qui est missionnée pour :
- Etre à l’écoute des malades et de ceux qui les entourent.
- Etre une présence et une parole fraternelles respectueuses du cheminement de chacun.
- Etre témoin de vie et d’espérance au nom de Jésus-Christ, allant, quand c’est possible, jusqu’à la prière et la célébration.
A la suite de cela, Mgr Le Saux redit toute l’importance de permettre aux personnes malades une relation au Christ. Il demlande à l’équipe s’il y a une proposition explicite faite aux malades de la part de l’administration, si l’aumônerie fait une proposition au personnel soignant. Il tient à signaler que l’important, c’est de dire qui on est et sans compliquer les choses : « Etre Chrétien, c’est adhérer au Christ », l’importance de parler de jésus-Christ et oser dire qu’on l’aime.
L’équipe d’aumônerie souligne quelques points :
- La messe chaque 1er vendredi du mois à la maison de retraite est un moment fort. Des personnes de la paroisse y viennent. C’est un lien avec l’extérieur.
- C’est plus facile de visiter à la maison de retraite qu’à l’hopital.
- Respect du personnel soignant pour la religion et l’aumônerie.
Mgr Le Saux conclut la rencontre en rappelant l’importance d’aller à la rencontre des autres et oser dire qui on est. Vivre la foi, c’est aussi une dimenssion publique.

JPEG - 2.1 Mo
Rencontre avec les enfants du catéchisme


A 11h00, la journée se poursuit avec les enfants du catéchisme de la paroisse du Grand-Lucé. Mgr Le Saux est accueilli par une vingtaine d’enfants qui avaient préparé un chant pour cet occasion. L’évêque demande ensuite à chaque enfant de se présenter, et à son tour, il dit qui il est, ce qu’est un évêque, le successeur des 12 apôtres, dont la mission est d’annoncer l’Évangile, l’espérance du Christ, et de veiller à ce que se vive la charité entre tous. Il est également successeur de St Julien, 1er évêque du Mans. Il leur explique que son travail est d’annoncer l’Evangile, que le Christ est réssuscité et que le pardon est possible.
Puiis il leur explique ensuite les 3 symboles que porte un évêque :
- L’anneau épiscopal : la bague qui représente l’alliance avec l’Église diocésaine, peuple de Dieu.
- La crosse : le bâton du berger, en référence à l’Évangile du bon berger.
- La mitre : signe de l’appel à la sainteté, et que l’on est fait pour la beauté de Dieu.L’évêque appelle les chrétiens à la sainteté.
Ce fut ensuite les questions des enfants :
« Comment devient-on prêtre ? Comment devient-on évêque ? Avez-vous rencontrer le Pape ? Avez-vous une famille ? etc...
Un des enfants lui pose aussi cette question : « Est-ce que parfois vous regrettez votre choix ? »
Et Mgr Le Saux réponds : « Non, je n’ai jamais eu de doutes sur le fond de l’appel de Dieu ».
La rencontre se termine par la priére du Notre Pére, et l’évêque demande aux enfants de dire bonjour à leurs parents de sa part, et les invitent à la messe de dimanche au Grand-Lucé.
La matinée se termine par la messe au Foyer St Michel, petite maison de retraite pour les soeurs agées, suivie du repas.
En soirée, Mgr Yves Le Saux a rencontré le monde médical du Centre Georges Coulon.


Actualités Notre Evêque Paroisses et doyennés Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens