Accueil > Actualités > Événements > Mgr Pontier veut redonner le goût de Dieu

Mgr Pontier veut redonner le goût de Dieu

Président de la Conférence des évêques de France depuis le 1er juillet 2013, Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille, a présenté la façon dont il envisage sa mission. Les vice-présidents, Mgr Pascal Delannoy, évêque de Saint-Denis, et Mgr Pierre-Marie Carré, archevêque de Montpellier l’accompagnaient.

JPEG - 8.6 ko
Mgr Pontier, Mgr Delannoy et Mgr Carré


En serviteur. Elu Président de la Conférence des évêques de France lors de l’Assemblée plénière d’avril 2013, Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille, a été vice-président de 2001 à 2007. Il se positionne « au service » des évêques de France, au sein d’une équipe, pour un travail « en communion » et dans un souci de « soutien et collaboration » avec les Services Nationaux.
Une présidence unie. Mgr Pierre-Marie Carré, archevêque de Montpellier, sera plus particulièrement en charge de tout ce qui touche au contenu de la foi et fera tandem avec le président au Conseil des Eglises Chrétiennes en France (CECEF). Mgr Pascal Delannoy, évêque de Saint-Denis, accompagnera les Services Nationaux et représentera l’Eglise catholique aux côtés de Mgr Pontier à la Conférence des Responsables de Culte en France (CRCF).
Attentif à ce qui dynamise l’Eglise. Mgr Pontier a cité plusieurs temps forts pour l’Eglise en France : Le rassemblement national Diaconia 2013 (en mai dernier à Lourdes) qui a révélé « les liens entre les communautés chrétiennes et les personnes en difficulté » et qui, pour Mgr Delannoy, a opéré « une conversion du regard » sur les plus fragiles et encouragé leur prise de responsabilité au sein de l’Eglise ; les confirmations de la Pentecôte ; les ordinations sacerdotales et bientôt les Journées Mondiales de la Jeunesse de Rio (Brésil) en juillet, auxquelles participeront 25 évêques français.
Redonner le goût de Dieu. Dans le contexte actuel, Mgr Pontier constate que l’indifférence religieuse « touche même les croyants ». « La figure de Dieu est devenue trop absente » regrette-t-il alors qu’il sent « un appétit spirituel » à nourrir et accompagner. Faire « rencontrer Dieu comme une personne » sera donc une des priorités de son mandat. « Rendre au croyant le bonheur de croire » a remarqué Mgr Carré, trouve un écho dans la première encyclique du Pape François, Lumen Fidei. Mgr Delannoy a pour sa part relevé que la diversité religieuse est une invitation faite aux chrétiens à approfondir leur foi et à participer au dialogue interreligieux.
Faire connaître la doctrine sociale de l’Eglise. Conscient de l’écart qui s’est creusé entre la conception civile et religieuse du mariage, le président a invité les catholiques à approfondir l’originalité du mariage chrétien. Il a aussi évoqué le groupe de travail épiscopal sur la présence des catholiques dans la société. Il revient aux évêques de donner aux laïcs matière à réflexion quant à leur engagement dans la société.
Clarifier la figure du prêtre. C’est « une de nos souffrances » a répondu Mgr Pontier à une question sur la baisse des vocations sacerdotales en France. Il souhaiterait « travailler à une image plus claire de la mission et de la place du prêtre dans la communauté chrétienne ».


Actualités Notre Evêque Paroisses et doyennés Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens