Accueil > Prier et célébrer > VOCATIONS : Pèlerinage régional le 1er mai 2019 à Saint-Laurent-sur-Sèvre.

VOCATIONS : Pèlerinage régional le 1er mai 2019 à Saint-Laurent-sur-Sèvre.

Mot d’invitation de Mgr Le Saux :

Jésus saisi de compassion devant les foules dit : « La moisson est abondante mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. » (Evangile selon Saint Matthieu 9,37)
Pour répondre à la demande de Jésus, les évêques des cinq diocèses des Pays-de-la-Loire invitent tous ceux qui le peuvent à participer au pèlerinage sur la tombe de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort pour qu’ensemble, nous prions que le maître de la moisson envoie des ouvriers à la moisson.
C’est aussi une manière de donner suite au récent synode qui a eu lieu à Rome sur « les jeunes, la foi et le discernement vocationnel ».
Je me réjouis que nous puissions faire cette démarche ensemble.

Yves Le Saux +
Evêque du Mans

Pour aller sur le site du pélerinage cliquer sur ce lien

Programme pour notre diocèse :
-  Départ en covoiturage ou mini-bus de votre paroisse ou du Mans. Pour ceux qui partent du Mans, rendez-vous Quai Louis Blanc à 8h le matin (inscription obligatoire).
-  Marche pèlerinage le matin de 10h à midi.
-  Pique-Nique (tiré du sac).
-  Activités spécifiques adultes, enfants, ados et jeunes, l’après-midi.
-  Messe à 16h.
-  Départ de Saint Laurent sur Sèvres à 17h30.

Inscription obligatoire en cliquant sur ce lien

Informations complémentaires auprès de
François et Sabine de LABBEY, 06 24 72 19 12, sabine.de.labbey@free.fr
Pôle Jeunes et Vocations : P. Johan VISSER, Angèle ACERO

Neuvaine proposée du 22 avril au 30 avril : Un extrait du texte
du jour et un extrait d’un texte du père Louis Marie Grignion de
Montfort. Bonne prière !

Cliquer ci-dessous pour lire la neuvaine :

PDF - 792.5 ko
Livret de la neuvaine pour préparer le pèlerinage des vocations du 1er mai

1. Lundi 22 avril
Lecture biblique :
« Vous, Juifs, et vous tous qui résidez à Jérusalem, sachez bien ceci, prêtez l’oreille à mes paroles. Il s’agit de Jésus le Nazaréen, homme que Dieu a accrédité auprès de vous en accomplissant par lui des miracles et des prodiges et des signes au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes. Cet homme, livré selon le dessein bien arrêté et la prescience de Dieu, vous l’avez supprimé en le clouant sur le bois par la main des impies. Mais Dieu l’a ressuscité en le délivrant des douleurs de la mort, car il n’était pas possible qu’elle le retienne en son pouvoir. » (Ac 2, 14.22b-33)

Lecture de Saint Louis-Marie de Montfort :
(VD 59) Les vrais disciples de Jésus-Christ marchent sur les traces de sa pauvreté, humilité, mépris du monde et charité, enseignent la voie étroite de Dieu dans la pure vérité, selon l’Evangile, et non selon les maximes du monde, sans se mettre en peine ni faire acception de personne, sans épargner, écouter ni craindre aucun mortel, quelque puissant qu’il soit.
Dans un court temps de silence, je m’interroge sur : quelles traces je veux marcher ?
Je dis « Notre Père » et « Je vous salue Marie ».

2. Mardi 23 avril
Lecture biblique :
« Frères, que devons-nous faire ? » Pierre leur répondit : Convertissez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ pour le pardon des péchés ; vous recevrez alors le don de l’Esprit Saint. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont loin, aussi nombreux que le Seigneur notre Dieu les appellera. » (Ac 2, 36-41)

Lecture de Saint Louis-Marie de Montfort :
(VD 127) Les hommes, dit saint Thomas, font vœu, au baptême de renoncer au diable et à ses pompes. Et ce vœu, dit saint Augustin, est le plus grand et le plus indispensable. Cependant, qui est-ce qui garde ce grand vœu ? Qui est-ce qui tient fidèlement les promesses du baptême ? Presque tous les chrétiens ne faussent-ils pas la fidélité qu’ils ont promise à Jésus-Christ dans leur baptême ?
Dans un court temps de silence, je m’interroge : qu’est-ce qui me permet de rester fidèle aux promesses de mon baptême ?
Je dis « Notre Père » et « Je vous salue Marie ».

3. Mercredi 24 avril
Lecture biblique :
Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient, Jésus fit semblant d’aller plus loin.
Mais ils s’efforcèrent de le retenir : « Reste avec nous, car le soir approche et déjà le jour baisse. » Il entra donc pour rester avec eux. Quand il fut à table avec eux, ayant pris le pain,
il prononça la bénédiction et, l’ayant rompu, il le leur donna. Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards. Ils se dirent l’un à l’autre : « Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures ? » (Luc 24, 13-35)

Lecture de Saint Louis-Marie de Montfort :
(VD 139) Il est juste en soi-même et avantageux au chrétien de se consacrer tout entier à la Très Sainte Vierge, afin de l’être plus parfaitement à Jésus-Christ.
Dans un court temps de silence, je m’interroge : quelle place je donne à la Vierge Marie ? Tout au long de la journée, je prends conscience de la présence de Jésus.
Je dis « Notre Père » et « Je vous salue Marie ».

4. Jeudi 25 avril
Lecture Biblique :
« Convertissez-vous et tournez-vous vers Dieu pour que vos péchés soient effacés. Ainsi viendront les temps de la fraîcheur de la part du Seigneur, et il enverra le Christ Jésus qui vous est destiné. Il faut en effet que le ciel l’accueille jusqu’à l’époque où tout sera rétabli, comme Dieu l’avait dit par la bouche des saints, ceux d’autrefois, ses prophètes. » (Ac 3, 11-26)

Lecture de Saint Louis-Marie de Montfort :
(VD 81) Pour nous vider de nous-mêmes, il faut tous les jours mourir à nous-mêmes : c’est-à-dire qu’il faut renoncer aux opérations des puissances de notre âme et des sens du corps, qu’il faut voir comme si on voyait point, entendre comme si on n’entendait point , se servir des choses de ce monde comme si on ne s’en servait point, ce que Saint Paul appelle mourir tous les jours !
Dans un court temps de silence, je m’interroge sur mes penchants qui méritent d’être revues, purifiées et cela ne peut se faire sans la Croix. Quand ai-je rencontré la Croix dans ma vie ? Y ai-je fait face ou l’ai-je écarté ?
Je dis « Notre Père » et « Je vous salue Marie ».

5. Vendredi 26 avril
Lecture biblique :
« Simon-Pierre leur dit : « Je m’en vais à la pêche. » Ils lui répondent : « Nous aussi, nous allons avec toi. » Ils partirent et montèrent dans la barque ; or, cette nuit-là, ils ne prirent rien. Au lever du jour, Jésus se tenait sur le rivage, mais les disciples ne savaient pas que c’était lui. Jésus leur dit : « Les enfants, auriez-vous quelque chose à manger ? » Ils lui répondirent : « Non. » Il leur dit : « Jetez le filet à droite de la barque, et vous trouverez. » Ils jetèrent donc le filet, et cette fois ils n’arrivaient pas à le tirer, tellement il y avait de poissons. Alors, le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : « C’est le Seigneur ! » (Jean 21, 1-14)

Lecture de Saint Louis-Marie de Montfort :
(VD 218) Si Marie, qui est l’arbre de vie, est bien cultivée en votre âme par la fidélité aux pratiques de cette dévotion, elle portera son fruit en son temps ; et son fruit n’est autre que Jésus-Christ. Je vois tant de dévots et dévotes qui cherchent Jésus-Christ, les uns par une voie et une pratique, les autres par l’autre ; et souvent après qu’ils ont travaillé pendant la nuit ; ils peuvent dire : Quoique nous ayons travaillé pendant toute la nuit, nous n’avons rien pris. Et on peut leur dire : Vous avez beaucoup travaillé, et vous avez peu gagné. Jésus-Christ est encore bien faible chez vous.
Dans un court temps de silence, je m’interroge sur mon état d’esprit quand je suis contrarié(e).
Je dis « Notre Père » et « Je vous salue Marie ».

6. Samedi 27 avril
Lecture biblique :
Après cela, il se manifesta sous un autre aspect à deux d’entre eux qui étaient en chemin pour aller à la campagne. Ceux-ci revinrent l’annoncer aux autres, qui ne les crurent pas non plus. Enfin, il se manifesta aux Onze eux-mêmes pendant qu’ils étaient à table : il leur reprocha leur manque de foi et la dureté de leurs cœurs parce qu’ils n’avaient pas cru ceux qui l’avaient contemplé ressuscité.Puis il leur dit : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. » (Marc 16, 9-15)

Lecture de Saint Louis-Marie de Montfort :
(VD 87) Il est très difficile, vu notre faiblesse et notre fragilité, que nous conservions en nous les grâces et les trésors que nous avons reçus de Dieu.
Dans Le silence, je prends le temps de me rappeler les grâces et les trésors que j’ai reçu.
Je dis « Notre Père » et « Je vous salue Marie ».

7. Dimanche 28 avril
Lecture biblique :
« La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. » Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. À qui vous remettrez ses péchés,ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. » (Jean 20, 19-31)

Lecture de Saint Louis-Marie de Montfort :
(VD 52) … La plus terrible des ennemies que Dieu est faite contre le diable est Marie, sa sainte Mère…. Satan étant orgueilleux, souffre infiniment plus d’être vaincu et puni par une petite et humble servante de Dieu … et que Dieu a donné à Marie un si grand pouvoir contre les diables.
Dans un temps de silence, je m’interroge sur la tentation la plus difficile à vaincre et je la confie à la Vierge Marie.
Je dis « Notre Père » et « Je vous salue Marie ».

8. Lundi 29 avril
Lecture biblique :
« Et maintenant, Seigneur, sois attentif à leurs menaces : donne à ceux qui te serventde dire ta parole avec une totale assurance.Étends donc ta main pour que se produisent guérisons, signes et prodiges, par le nom de Jésus, ton Saint, ton Serviteur. »Quand ils eurent fini de prier, le lieu où ils étaient réunis se mit à trembler, ils furent tous remplis du Saint-Esprit et ils disaient la parole de Dieu avec assurance. (Ac 4, 23-31)

Lecture de Saint Louis-Marie de Montfort :
(VD 257) Outre les pratiques extérieures, voici des pratiques intérieures bien sanctifiantes pour ceux que le Saint-Esprit appelle à une haute perfection. C’est en quatre mots, de faire toutes ses actions PAR MARIE, AVEC MARIE, EN MARIE et POUR MARIE afin de les faire plus parfaitement par Jésus-Christ, en Jésus et pour Jésus.
Dans un temps de silence je prends le temps de me confier par Marie, avec Marie, en Marie et pour Marie comme Jésus.
Je dis « Notre Père » et « Je vous salue Marie ».

1. Mardi 30 avril
Lecture biblique :
C’est avec une grande puissanceque les Apôtres rendaient témoignagede la résurrection du Seigneur Jésus,et une grâce abondante reposait sur eux tous.Aucun d’entre eux n’était dans l’indigence,car tous ceux qui étaient propriétaires de domaines ou de maisons
les vendaient,et ils apportaient le montant de la ventepour le déposer aux pieds des Apôtres ;puis on le distribuait en fonction des besoins de chacun.(Ac 4, 32-37)

Lecture de Saint Louis-Marie de Montfort :
(VD 260) Il faut faire ses actions avec Marie, c’est-à-dire qu’il faut, dans ses actions, regarder Marie comme un modèle accompli de toute vertu et perfection que le Saint Esprit a formé dans une pure créature… Il faut qu’en chaque action nous regardions comme Marie l’a faite ou le ferait.
Dans le silence, je prends le temps de confier une rencontre, un projet futur à Marie pour le faire comme elle le ferait.
Je dis « Notre Père » et « Je vous salue Marie ».


Actualités Notre Evêque Ensembles paroissiaux Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens