Agenda

Samedi 25 novembre
Entrez en Avent avec les migrants : 25 novembre 2017 (Salles paroissiales - Allonnes)
Samedi 25 novembre
Invitation à la préparation au voyage solidaire : samedi 25 novembre (Maison du Citoyen sous la place des Comtes du Maine)
Accueil > Actualités > Événements > Dossier spécial Pâques 2013 > Pierre Guesnon, jeune baptisé de... 75 ans !

Pierre Guesnon, jeune baptisé de... 75 ans !

JPEG - 58.7 ko

Cette année 32 catéchumènes adultes du diocèse recevront dans leur communauté, les sacrements du baptême et de l’eucharistie à la veillée pascale : 23 femmes et 9 hommes de 18 à 81 ans de différentes paroisses et d’origines diverses.
Leurs chemins sont tous uniques en leur histoire, quelques fois semés d’embûches, mais tous ont fait l’expérience d’une rencontre qui allait les mener jusqu’à cette démarche sacramentelle. Par une parole échangée avec un chrétien, un service rendu (participation à une crèche de Noël…), à l’occasion d’un événement familial heureux ou malheureux, tous ont entendu un appel à découvrir le Christ.
« La foi c’est comme si j’avais toujours aimé Dieu sans savoir qui il était et que j’avais toujours été aimé en retour sans m’en rendre compte »
Le temps du catéchuménat leur a permis d’approfondir cet appel et ses exigences. C’est pour eux un véritable chemin de conversion mais aussi de joie et d’émerveillement. Lors de la célébration de l’appel décisif à St Bertrand le 16 février, ils ont été appelés par Mgr Le Saux à poursuivre ce chemin. C’est une réelle chance pour nos communautés de pouvoir accompagner ces nouveaux frères vers cette renaissance en Christ. Baptisés dans l’eau et dans l’Esprit, ils recevront ce don merveilleux de la vie de Dieu et deviendront ses enfants ; don qu’ils pourront vivre en plénitude avec le sacrement de la confirmation .

Témoignage d’un futur baptisé


Pierre, agé de 75 ans, habitant à la Ferté Bernard, s’apprête à être baptisé la nuit de Pâques.
Voici son témoignage, un cheminement marqué par l’évidence, le goût des autres ainsi que l’émotion de la fraternité et de la présence de Dieu dans sa vie.
A quel moment et de quelle manière a eu lieu la rencontre avec Dieu dans votre vie ?


Je suis né il y a 75 ans dans une famille de 5 enfants, tous baptisés et qui ont reçu la communion à l’exception du petit dernier, un certain Pierre ! En raison des difficultés de vie liées à la guerre mes parents n’ont pas eu la possibilité d’organiser mon baptême. Mais alors que je n’étais encore qu’un petit garçon, Dieu m’a appelé. Par cet appel, il m’a donné foi en lui. Cette foi a compensé cette absence de baptême. J’ai toujours eu foi en Dieu et n’étant pas baptisé, j’ai ressenti tout au long de ma vie le besoin de lui parler pour me sentir proche de lui. Il n’y a qu’à lui que je me confiais. Il me soutenait. Les années ont passé et j’ai grandi. Un aumônier rencontré à l’armée avait accepté de me préparer au baptême et j’avais commencé à étudier les textes des évangiles qu’il me donnait. Mais étant affecté dans une section opérationnelle, j’étais amené à me déplacer régulièrement ce qui ne m’a pas permis ce cheminement vers le baptême. Puis je me suis donc marié en 1961 à l’Eglise sans être baptisé. Je n’ai pas pu poursuivre mon catéchisme en vue de la préparation du baptême. Le temps a passé comme un tourbillon, comme une toupie. Responsable d’ateliers dans une usine agro-alimentaire, père d’une famille de quatre enfants, la vie était bien remplie et les journées très chargées. Malgré tout ma relation avec Dieu demeurait. Elle s’enrichissait au fil des années et j’étais en partage avec lui. C’était indispensable pour moi. Au travail, j’avais de par ma fonction la responsabilité de 600 personnes. Dans mes responsabilités comme dans ma vie de famille, je me suis toujours efforcé autant que possible que tout ce que je puisse faire ou dire soit toujours au nom de Dieu avec la volonté de vivre en disciple de Jésus, comme un appel à assumer, par toute ma vie, une mission particulière parmi les hommes.


Vous allez recevoir le Baptême à 75 ans. Y-a t-il eu un déclic ?

JPEG - 55.9 ko


Oui, il y a eu un déclic grâce à une rencontre. Il y a deux ans mon frère est décédé subitement. Je l’aimais beaucoup, sa mort m’a bouleversé.
La cérémonie a eu lieu à la Ferté Bernard d’où nous sommes originaires. A la fin de la cérémonie le hasard a voulu que je retrouve une femme, Odile, que je connaissais depuis l’enfance et qui servait la paroisse activement depuis de nombreuses années. A l’issue de la cérémonie, elle est venue à ma rencontre avec des paroles de réconfort et de compassion. J’ai été touché à la fois par sa bonté et aussi par le fait de renouer avec la petite Odile de mon enfance. Toute sa vie Odile s’est souciée des autres, a servi l’Eglise et a été dans le don aux autres. Je me suis rendu compte que nous avions eu tout au long de notre parcours ce même point commun : la préoccupation de suivre les commandements de Dieu, ces commandements de l’amour envers notre prochain mais à cette différence importante : Odile faisait partie de l’Eglise et pas moi. J’ai pris conscience qu’il était capital que ma foi prenne le chemin d’un engagement que seul le Baptême pourrait m’apporter si je voulais enfin être uni au Christ et appartenir à l’Eglise qu’il a institué comme servante de son message et de son exemple.


Racontez nous comment vous vous êtes préparé au Baptême.
Que vous a apporté ce cheminement spirituel ?


Un jour je me suis donc décidé enfin à pousser la porte du presbytère de ma commune. Le Père Bernard de Chasteigner m’a accueilli et je lui ai fait part de mon souhait d’être baptisé. C’est là qu’a commencé une grande aventure humaine : le catéchuménat. Une équipe de trois personnes a été formée par le Père Bernard autour de moi : Odile, Françoise et Violette. Grâce à ce cheminement, je me suis ouvert encore davantage aux autres, j’ai compris le sens et la nécessité de la fraternité. J’ai acquis la culture chrétienne qui me manquait pour mieux comprendre les Évangiles qui ont enrichi ma foi et mes prières. Je comprends aujourd’hui mieux la Bible. Je ne soupçonnais pas à quel point les connaissances qui me manquaient allaient me permettre de faire grandir ma foi, de relier les évangiles avec ce que nous vivons au quotidien. A un moment du cheminement, il s’est passé une chose extraordinaire. Dieu m’a fait la grâce de comprendre l’esprit de sa Parole qui nous conduit vers ses pensées et qui nous guide dans notre vie quotidienne. Les échanges autour de la foi et de la Parole de Dieu sont aujourd’hui possibles avec beaucoup de liberté.


Par le Baptême en quoi votre vie va t-elle changé ?
Le Baptême va m’unir à Jésus et me faire participer à sa mort et à sa résurrection. Dans l’avenir je vais poursuivre mes échanges avec Dieu, cet engagement que je choisis pour Aimer. Je pourrai répandre la Bonne Nouvelle auprès des miens, de ceux qui cherchent et aux enfants de Dieu. J’espère ressembler davantage à Jésus, qui aimait l’humanité et qui l’aime chaque jour. Je souhaite cheminer vers Dieu, et avec Dieu, tout au long de ma vie. Recevoir le sacrement du baptême m’aidera à être capable de donner avec simplicité et confiance mais surtout de vive en disciple de Jésus, c’est-à dire en donnant pour les autres. Jésus a changé ma vie dans le regard que je portais sur les autres qui est aujourd’hui plus attentif, plus affectueux et respectueux. Quand on va vers les autres, on fait l’expérience de la rencontre avec soi à travers les autres et le partage. On est véritablement croyant avec les autres, dans le partage. C’est dans les autres qu’on rencontre Jésus. L’esprit de Dieu se cache dans notre prochain. L’indifférence et la solitude nous éloignent de Dieu.
Vous avez dit à propos de Dieu : « Il m’a toujours soutenu ». Pouvez vous nous confier un moment difficile de votre vie que vous avez réussi à surmonter grâce à ce soutien de Dieu ?
Je pense à une épreuve en particulier, la mort de mon fils décédé à l’âge de 20 ans. J’étais si en colère et si malheureux que j’ai interrogé Dieu qui m’a répondu : « Vas dans la nature, regarde les saisons se succéder et tu verras. Tu verras que la vie est éternelle. » Pendant un an, le temps de vivre chacune saison, je me suis retiré dans la nature, seul pour parler avec Dieu. Il m’a fait comprendre qu’à l’exemple des saisons, les vies s’éteignent mais laissent leur emprunte, leur marque et leur esprit.


Comment vous préparez vous à vivre le sacrement du Baptême ?


Pour moi le moment du Baptême va être un moment merveilleux. Je suis prêt à recevoir le Seigneur. Ce qui compte le plus pour moi c’est l’eucharistie, recevoir Jésus, lui faire une place à l’intérieur de moi pour que mon âme soit pénétrée de son cœur. Je veux partager cette communion avec tous ceux qui m’ont accompagné. Et qu’ils prennent mon émotion comme une récompense pour m’avoir accompagné et guider mes pas dans ceux du Seigneur. Grâce à lui, je sais que la vie a encore beaucoup de cadeaux pour moi.

Propos recueillis par Julien Chesneau


Actualités Notre Evêque Paroisses et doyennés Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens