Accueil > Actualités > Événements > DOSSIER SPECIAL : Année jubilaire de la Misericorde > Méditation autour de l’icône de la Miséricorde

Méditation autour de l’icône de la Miséricorde

Dans le cadre de l’année jubilaire de la misericorde proposée par le Pape François, le diocèse du Mans a voulu proposer une icône du jubilé...

JPEG - 89.6 ko

Une méditation vous est proposée :

D’où viens-tu Seigneur ? D’où sors-tu pour porter cet homme sur tes épaules ? La terre sur laquelle tu marches est ardente, couleur de feu. Il me semble qu’une fois de plus, tu es descendu aux enfers chercher la brebis égarée. Ces enfers humains que tu ne cesses de visiter depuis que ton Père t’a envoyé au cœur du monde pour le sauver et le relever.

Parfois on t’imagine dans une nuée céleste, entouré d’une myriade d’anges qui te servent et te louent ! Mais en fait, tu passes ton ciel dans nos enfers … Au plus profond de nos méandres, de nos lâchetés, de nos cruautés, de notre péché … Et en guise de troupe céleste, c’est moi, pauvre pécheur, qui t’acclame en te voyant franchir les ténèbres pour venir m’en retirer. Oh oui, mon ami divin, c’est bien toi qui franchis les ravins asséchés et les déserts étouffants en me tendant la main. Et j’entends ta voix : « Viens mon ami, mon bien aimé, je ne t’ai pas créé pour que tu séjournes dans la mort. Sors d’ici, monte vers la vie ! ».

Est-ce bien moi, Seigneur, que tu appelles ? Est-ce bien moi, pauvre pécheur, à qui tu donnes le nom d’ami ? Comment ai-je trouvé grâce que mon Seigneur s’abaisse jusqu’à moi ? Saint Jean l’avait bien dit : « Nous recevons grâce après grâce ». Et Saint Paul après sa conversion l’affirmait : « Là où le péché avait abondé, la grâce a surabondé. » Quel Dieu est grand comme toi pour convertir nos erreurs en terre d’alliance ?

Et tu me prends sur tes épaules. Tu me hisses sur ton dos comme hier tu portais la poutre de la croix. Pardonne-moi de prolonger ta passion, de renouveler ton martyre : mais toi seul as les clés du séjour de nos morts. Toi seul peux me supporter et me guérir dans tes blessures. Bienveillant Seigneur, je suis en paix entre tes mains … Je t’abandonne mon esprit et je te laisse tout : mes grandeurs et mes faiblesses, mes succès et mes échecs, mes richesses et mes pauvretés … Ta grâce me suffit et je me repose en toi, contre toi. Après la lutte, je dors en paix. Que pourrai-je craindre alors que tu me tiens sur ton cœur ? Ton cœur qui épanche ma misère, qui fait miséricorde …

Maintenant que tu m’as remonté sur la terre des vivants, Seigneur, puis-je encore te demander une grâce ? Voudrais-tu à nouveau descendre prendre sur tes épaules les autres brebis perdues ? Elles n’ont pas assez de voix pour t’appeler. Certaines ne te connaissent même pas. D’autres se sentent tellement indignes qu’elles n’osent crier ton nom. Mais je me dois, à mon tour, d’être missionnaire de ta miséricorde en te suppliant de les approcher, de les porter, de les relever. Je leur prête ma voix et je crie vers toi : « Fils de David, aie pitié de nous ! »

Jésus, nous avons confiance en Toi.


L’icône de tradition orientale utilise les symboles en grec :

IC – XC : Jésus - Christ

OWN : « celui qui est éternellement »

Icône réalisée par Françoise Coustaury : http://www.atelier-icones.com/

Cette image que vous verrez tout au long de cette année dans votre paroisse, lieux de vie... est à distribuer au plus grand nombre. Par exemple à la fin des célébrations des baptêmes, des mariages, des sépultures, aux grandes fêtes liturgiques...Le but étant d’annoncer ce Jubilé aux personnes plus éloignées de la vie de nos communautés chrétiennes.

Vous pouvez vous les procurer directement à l’évêché. Le paquet de 100 est à 1,50€.


Actualités Notre Evêque Paroisses et doyennés Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens