Accueil > Actualités > Événements > Dossier spécial : élection du Pape > les photos de l’entrée en Conclave et les procédures

les photos de l’entrée en Conclave et les procédures


 

Le conclave s’est ouvert ce mardi 12 mars 2013. Les 115 cardinaux électeurs sont enfermés dans la chapelle Sixtine pour donner un successeur au pape émérite Benoit XVI.

JPEG - 75.3 ko


Pendant une semaine, les cardinaux ont abordé tous les sujets qui concernent le fonctionnement et la gouvernance de l’Eglise. Au cours de ces congrégations générales, de nombreuses interventions ont eu lieu pour dresser le profil idéal du futur pape. Après la messe célébrée ce mardi matin, les 115 cardinaux électeurs – âgés de moins de 80 ans – sont entres dans la chapelle Sixtine. Quatre fois par jour, ils voteront jusqu’à ce qu’un nom emporte les deux tiers des voix et que la fumée blanche s’élève au-dessus du Vatican. L’heureux élu se présentera alors à la foule massée place Saint-Pierre.

Entrée en Conclave et procédures


Comme annoncé, les Cardinaux électeurs sont entrés donc en conclave mardi 12 mars. Le 8 mars, 145 Cardinaux avaient pris part à la huitième congrégation. Après consultation du Camerlingue, le Doyen a proposé la date du 12 pour entrée en conclave, la Domus Sanctae Mariae étant prêtre. Le vote a été accepté car le Sacré Collège était au complet et les Cardinaux ont très largement approuvé la proposition. 15 Cardinaux ont pris la parole, ainsi que les non électeurs Miguel Obando Bravo (Nicaragua) et Gaudencio B.Rosales (Philippines).
L’article 74 de la constitution Universi Dominici Gregis et les articles 70 et 75 ont été modifiés par le Motu Proprio du 25 février dernier. En conséquence, l’article 70,2 modifié indique que les scrutateurs feront le total des votes obtenus par chacun et que, si personne n’a atteint le minimum des deux tiers des suffrages, il ne saurait y avoir élection du Cardinal. Au contraire, si quelqu’un a recueilli au moins les deux tiers des voix, il y a élection canoniquement valide du Pontife Romain. Quant à lui, l’article 75 corrigé précise que, si les scrutins indiqués aux articles 72, 73 et 74 n’ont pas donné de résultat, il y aura une journée consacrée à la prière, à la réflexion et au dialogue. Puis aux scrutins suivants, conservées les dispositions fixées à l’article 74, les deux Cardinaux ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages au scrutin précédent ne pourront plus voter. On ne s’écartera pas de la règle selon laquelle, même pour ces scrutins, la majorité qualifiée d’au moins les deux tiers des suffrages des Cardinaux présents et votants est exigée pour la validité de l’élection.
Il a également eu la constitution de la commission chargée de contrôler et sceller les accès aux deux aires du conclave, présidée par le Camerlingue et comprenant le Substitut de la Secrétairerie d’Etat, le Commandant de la Garde Suisse pontificale, les notaires et quelques membres de la Gendarmerie vaticane.
Les sceaux pontificaux de Benoît XVI, ainsi que ses tampons ont été annulés. Le prochain Pape disposera notamment d’un anneau du Pêcheur nouveau à son nom. Dimanche 10, la plupart des Cardinaux titulaires d’églises romaines ont rejoint les communautés de fidèles pour la messe et pour prier en faveur de l’élection pontificale.
Source : Cité du Vatican, 9 mars 2013 (VIS).

Déroulé de la journée du 12 mars

La journée au Vatican a commencé plus tôt que d’habitude. Vers 7 h, les premiers fidèles se sont présentés aux portes de Saint-Pierre. A l’intérieur de la Cité, se trouvaient déjà les 115 cardinaux électeurs, chacun s’installant dans une des chambres de la résidence Ste.Marthe, tirées au sort. La plus grande reste vide car elle sera attribuée à celui qu’ils éliront Pape, le 266 Successeur de Pierre, qui vivra et travaillera là jusqu’à ce que l’appartement pontifical puisse l’accueillir.

A 10 h précises, dans une Basilique vaticane illuminée, la messe Pro Eligendo Romano Pontifice a commencé, célébrée par le Doyen du Collège cardinalice, l’Italien Angelo Sodano, et concélébrée par plus de cent Cardinaux, électeurs et non électeurs, venus des divers continents, octogénaires ou n’ayant pas encore atteint soixante ans. Une messe ouverte aussi à toutes les personnes qui ont voulu y assister, ainsi qu’au corps diplomatique des 179 pays avec lesquels le Saint-Siège entretient des relations. Tous avec le livret de la cérémonie, remis à l’entrée, et que l’on peut aussi trouver sur www.vatican.va.

Après les lectures en anglais et en espagnol, le Cardinal Sodano a prononcé l’homélie, interrompue par des applaudissements pendant une longue minute lorsqu’il a évoqué le Souverain Pontife émérite Benoît XVI, en le remerciant de ses huit années de fécond service à l’Eglise. Le Doyen a demandé aux Cardinaux de travailler ensemble pour contribuer à l’unité de l’Eglise. Ensemble dans l’unité, la charité, « promouvoir sans cesse la justice et la paix », étaient les deux mots-clés de la prédication.

Au cours de cette messe polyglotte, avec le latin comme langue universelle de l’Eglise, la prière universelle a été lue en français, swahili, portugais, malaisien et en allemand. Durant l’offertoire, on a pu entendre un motet de Palestrina, grand maître romain de la musique, du XVI siècle.

La cérémonie a duré une heure et demie. Sur la place le soleil brillait, après une forte pluie, accompagnée de grondements de tonnerre qui n’ont pas découragé les centaines de personnes ayant suivi la messe sur les six grands écrans extérieurs.

A 13 h 30, les Cardinaux ont déjeuné à la Domus Sanctae Marthae. A compter de ce moment, les seules personnes avec qui ils pourront entrer en contact seront celles qui font partie du service domestique, celles qui veillent sur leur sécurité, les conducteurs des minibus qui font les aller-retour entre leur résidence et La Chapelle Sixtine.

Un peu avant 16 h, les Cardinaux sont retournés au palais apostolique. Depuis la Chapelle Pauline a commencé la procession jusqu’à la Chapelle Sixtine, où après le chant du Veni Creator, ils ont prêté serment, s’engageant à garder le secret. Quand le Maître des cérémonies a prononcé l’Extra Omnes, tous les étrangers aux votations proprement dit ont dû sortir de la chapelle et le Conclave a commencé.
Source Vatican Information Service 12 mars 2013

JPEG - 62.9 ko
Fermeture des portes

Comment élit-on un pape ?


Qui élit le Pape et comment ? Que se cache-t-il derrière le « folklore » qui accompagne l’élection d’un Pape ? Yves Combeau nous dit tout sur le sujet.


Actualités Notre Evêque Ensembles paroissiaux Diocèse Prier et célébrer Eglise et société Contacts
Liens